Évolution et crise du système politique vénézuélien : entre rigidité institutionnelle et néo-populisme

par Rosaly Ramírez Roa

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Georges Couffignal.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'évolution du système politique moderne au Venezuela et sur la crise de celui-ci depuis les années quatre-vingt-dix. Deux niveaux d'analyse sont proposés : premièrement, pour expliquer les problèmes auxquels se heurte la démocratie vénézuélienne, nous mettons l'accent sur le déclin des partis et du système des partis, des acteurs ayant joué un rôle central dans la vie politique vénézuélienne depuis le premier tiers du XXème siècle. Le dysfonctionnement des institutions politiques représentatives et l'existence d'une " fatigue civique " parmi les citoyens, sont à l'origine de plusieurs phénomènes : de l'augmentation de l'abstention à des niveaux records, de l'émergence de nouveaux acteurs politiques et de la montée en force de leaders ayant un discours anti-partis ou antipolitique. Il s'agit d'un type de politique non-institutionnalisée, très personnalisée, appuyée sur le charisme d'un leader unique (d'où le nom de " néo-populisme ") qui va à l'encontre des pratiques démocratiques. Deuxièmement, à un niveau plus général, nous avançons l'idée selon laquelle nombre des problèmes vécus par les vénézuéliens sont, tout au moins en partie, liés aux transformations sociales, politiques, économiques et culturelles en cours depuis plusieurs années à l'échelle planétaire, conséquence du déploiement du modèle de modernisation néo-libéral.

  • Titre traduit

    Evolution and crisis of Venezuelan political system : between institutional rigidity and neo-populism


  • Résumé

    This dissertation relates on the Venezuelan modern political system evolution and the political and institutional crisis, in particular since the 1990's. Two levels of analysis are proposed: first, to explain the problems that the Venezuelan democracy faces, we emphasize on the decline of the parties and the parties' system, actors who have played a central role in the Venezuelan political life since the 1930's. The dysfunction of the representative political institutions and a "civic fatigue" among the citizens are the origin of several phenomena: the abstention increase to record levels, the rise of new political actors, many of which having an anti-political discourse. This type of politics is non-institutionalized, very personalized, supported by the personality of a charismatic leader (that's why we talk of "neo-populism"). It contrasts with the democratic practices. Secondly, on a more general level, we advance the idea according to which many of the problems experienced by the Venezuelan people are, at least partly, related to the social, political, economic and cultural transformations in progress for several years across the world, results of the neo-liberal modernization model development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (521 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 481-521

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Institut d'études politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 310010165
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.