Les élites bagdadiennes au temps des Seldjoukides

par Vanessa Van Renterghem

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Françoise Micheau.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Bagdad, grande métropole du monde arabo-musulman médiéval et siège du califat abbasside, fut du milieu du Ve jusqu'au XIe siècle englobée dans l'empire des Turcs seldjoukides. Restaurateurs du sunnisme, les sultans seldjoukides résidèrent peu à Bagdad, mais ils y fondèrent des institutions nouvelles : les madrasas, et participèrent au développement urbain. Cette étude d'histoire sociale se fonde sur les dictionnaires biographiques et les chroniques arabes et la constitution d'un grand fichier prosopographique. La thèse décrit les différentes catégories fonctionnelles d'élites, les pratiques de distinction et les manifestations des clivages hiérarchiques au sein de ces groupes, et l'apparition et la consolidation de grands lignages. Puis vient l'étude du cadre urbain : répartition des élites dans la ville, contrôle urbain, évergétisme élitaire. Bagdad y apparaît comme une ville en évolution, marquée par l'action d'élites profondément inscrites dans le contexte urbain dont elles sont le produit.

  • Titre traduit

    ˜The œelites of Baghdad in the Seljuk period


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (558, 321 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 519-552

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 166
  • Bibliothèque : Institut de recherches sur Byzance, l'Islam et la Méditerranée au Moyen Age. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.