La question de l'humour au cinéma : l'exemple d'Alfred Hitchcock

par Fabienne Sizaret

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Arts plastiques. Cinéma

Sous la direction de Daniel Serceau.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Loin de n'appartenir qu'à la "surface" d'une œuvre, l'humour se distingue, de manière interne, par une attitude psychique du sujet créateur. Les aspects psychanalytiques, sociaux et formels de l'humour, son fonctionnement sémantique, sont ici confrontés aux spécificités du cinéma. Il s'agit ensuite de déterminer la place (paradoxale) de l'humour dans l'œuvre hitchcockienne. Suggestif et implicite, permettant de concilier les exigences divergentes d'un spectacle populaire et d'un projet artistique personnel, le biais humoristique s'avère précieux dans la visée discursive du cinéaste. Mais à l'intérieur des fictions, la légèreté des personnages, sous ses diverses formes (dont l'humour), dès qu'elle éloigne l'individu de son être affectif et marque une apathie, se voit condamnée par les événements. Hitchcock reste vigilant à l'égard du rire, figure ambivalente : l'humour doit constituer un moyen et non une fin, laissant appréhender le drame humain qui le motive au lieu de l'occulter.

  • Titre traduit

    Humor in movies : the case of Alfred Hitchcock


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (457 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 449-457

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 130
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.