La question aristotélicienne de Dieu et sa réception chez les commentateurs grecs et médiévaux

par Isabelle Moulin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Rémi Brague.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Aucun livre d'Aristote n'a suscité de commentaires aussi divers que le livre Lambda de la Métaphysique. Convenait-il de présenter encore la doctrine aristotélicienne du premier moteur ? L'objet de cette étude consiste à discerner si la question de Dieu se pose dans le système aristotélicien, s'il est possible d'en construire une image cohérente, ainsi qu'à montrer comment s'est élaborée la réception de la question aristotélicienne de Dieu sur une période couvrant plus d'un millénaire. Au confluent de sources variées, Albert le Grand semble le commentateur privilégié. Grand lecteur avant d'être un grand interprète, il re��capitule l'ensemble de la tradition tout en ouvrant la voie à un nouvel aristotélisme. D'Aristote à Albert, le premier principe, avant de devenir l'image d'un Dieu compatible avec la tradition chrétienne, s'est d'abord développé dans le monde grec et arabe. De commentaires en commentaires, c'est ce parcours que nous proposons au lecteur.

  • Titre traduit

    ˜The œAristotelian notion of God and how it was received among the Greek and medieval commentators


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 9 vol. (953 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 696-760

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.