Une critique hégélienne de Heidegger : l'identité médiatisée contre une pensée de la différence

par Danic Parenteau

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse est la formulation d'une critique hégélienne de Heidegger. Trouvant appui sur la critique hégélienne de la pensée kantienne, elle vise le principe philosophique du heideggerianisme, qui, à l'instar de celui du kantisme, consiste à tenir la différence pour absolue au détriment de l'identité. D'un point de vue hégélien, les pensées de Kant et de Heidegger représentent ce qu'il est possible de qualifier de " pensées de la différence ". Cette thèse porte ainsi sur deux points. Premièrement, elle critique l'idée suivant laquelle la différence ontologique -soit la différence qui sépare " l'être " de " l'étant " -représente le " le fait originaire ", c'est-à-dire ce qui s'offre comme relevant de l'évidence et à quoi rien ne pourrait échapper. Deuxièmement, cette thèse réfute la conception de l'être qu'élabore Heidegger dans sa seconde pensée, conception suivant laquelle la manifestation de l'être est un " voilement " ( Verborgenheit).

  • Titre traduit

    ˜A œHegelian critique of Heidegger : mediated identity against a thought of difference


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 258-263. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 32

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7542
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.