La création et l'interprétation dans la perspective d'une analyse formelle

par Geneviève Choquette

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Christiane Chauviré.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Nous étudions les processus de création et d'interprétation du langage dans la perspective de leur représentation formelle. Nous évaluons les modèles linguistiques de Chomsky et de Jackendoff, et divers systèmes logiques, dont la logique modale, intuitionniste, polyvalente, floue, du vague et du sujet. Nous soutenons que les modèles syntactocentristes ne peuvent rendre compte de la complexité du langage naturel et donc que la sémantique d'une langue ne se réduit pas à des structures syntaxiques. Nous soulignons l'importance du contexte et de l'activité subjective dans l'interprétation mais également dans la formation des phrases. Nous appliquons ensuite cette analyse à l'intelligence artificielle, en soutenant que les limites de représentation du langage sont également celles du traitement de l'information par les machines. Il semble que les modèles computationnels gagneraient à adopter une théorie pragmatiste de la signification en accord avec les thèses de l'intelligence située.

  • Titre traduit

    Creation and interpretation in the perspective of a formal analysis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 249 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 239-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 45

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7588
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.