L' être du néant : le problème de la négativité chez Heidegger : du Nouveau Testament à Aristote (1919-1929)

par Christian Sommer

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Françoise Bonardel.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le projet heideggérien initial est de déhelléniser l'expérience religieuse du christianisme primitif (Paul, Augustin). Guidé par la théologie luthérienne de la croix, le retour phénoménologique à un Aristote primitif dès 1921-22 doit rompre avec l'aristotélisme de la tradition. Heidegger conceptualise l'inquiétude de la vie chrétienne par une déconstruction de la doctrine aristotélicienne du mouvement. La thèse polémique sur l'être grec comme présence permanente pure de toute puissance constitue le paradigme interprétatif de cette opération dont le but est de saisir le mouvement comme être du néant et d'articuler la mutabilité de la vie mortelle. En 1927, les sources aristotélicienne et néo-testamentaire, éclairent la structure existentialiste du souci comme nihilisme de l'être humain. Le concept éthico-pratique de l' être-résolu anticipant, mode éminent du souci, est la mise en oeuvre de la temporalité originaire comme historicité événementielle. Excursus sur Was ist Metaphysik ? (1929-1949).

  • Titre traduit

    The being of nothing : the problem of negativity in Heidegger : from the new testament to Aristote (1919-1929)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Heidegger, Aristote, Luther : les sources aristotéliciennes et néo-testamentaires d'"Être et temps"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (850 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 745-842. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 04 : 72

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7522
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : Heidegger, Aristote, Luther : les sources aristotéliciennes et néo-testamentaires d'"Être et temps"
  • Dans la collection : Épiméthée
  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • ISBN : 2-13-054978-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [313]-327. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.