Militants catholiques en politique : la nouvelle UDF

par Julien Frétel

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Lagroye.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Longtemps, on a défini l'UDF comme un " parti de notables ". Cette typologie, pourtant, ne rend qu'imparfaitement compte des spécificités de cette organisation. En croisant l'approche sociétale et l'approche organisationnelle des partis politiques, on voit que le parti centriste est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Tant l'identité de ses adhérents, marqués par une forte culture catholique et par le refus de tout forme d'enrégimentement, que la trajectoire de ses élus, caractérisée par un passé de militant dans le champ associatif, expliquent pourquoi ses frontières sont poreuses. Aussi, sa faiblesse bureaucratique et son caractère fortement décentralisé nous éclairent sur les raisons pour lesquelles le centrisme en France est traversé par de multiples crises. La candidature de François Bayrou à l'élection présidentielle de 2002 et le départ de nombreux élus centristes vers l'UMP qui a suivi, doivent être compris dès lors comme la conséquence du caractère " ingouvernable " de cette institution partisane.

  • Titre traduit

    Catholic activists politics : the new UDF


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (662 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 579-591. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Science Po Lille-Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 306.2 FRE
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 04 : 85
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.