Multinationales émergentes et investissement stratégique

par Serge Perrin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Mucchielli.

Soutenue en 2004

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le 27 janvier 2003 le tribunal de commerce de Briey prononcait la liquidation judiciaire de Daewoo-Orion, une entreprise sud-coréenne de 550 salariés produisant depuis 1996 des tubes cathodiques dans l'ancien bassin sidérurgique de Longwy en Meurthe-etMoselle. Cette décision, qui fait suite aux fermetures des deux autres usines Daewoo en Lorraine implantées en 1987 (fours à micro-ondes) et en 1991 (téléviseurs), a été prise dans un contexte social particulièrement tendu. Elle paraissait inéluctable en raison du niveau élevé d'endettement de la filiale et des difficultés de la maison mère qui ne semblait pas pouvoir renouveler sa caution bancaire auprès d'une grande banque françaisel. Daewoo, le quatrième groupe coréen en termes d'actifs, était pourtant l'un des groupes les plus emblématiques de la multinationalisation des firmes coréennes, et son président-fondateur, Kim Woo-Choong, l'un des patrons les plus influents de l'industrie coréenne et un modèle d'entrepreneu? Sa fili~le de négoce, Daewoo Corporation, était l'une des deux entreprises originaires de pays émergents qui figuraient pour la première fois en 1995 parmi les cent premières multinationales au monde dans le classement de la CNUCED. Cette expansion est d'autant plus remarquable que l'entreprise est relativement jeune, fondée en 1967 avec un capital de dix mille dollars seulement. L'échec des implantations de Daewoo en France, dont l'un des épisodes les plus marquants a été la tentative avortée de rachat de Thomson Multimédia en 19963, illustre bien les risques inhérents à la production étrangère et montre qu'une stratégie de multinationalisation pose de nombreux défis pour des firmes originaires de pays émergents. Comment un conglomérat, employant 320 000 personnes dans 110 pays et produisant des biens «de A à Z »4, symbole d'un capitalisme coréen volontariste, a-t-il pu s'écrouler en 1999 avec 65 milliards de dollars de dette?

  • Titre traduit

    Multinational emergent and strategical investment


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (310 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 297-310

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : E 04 : 54
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.