Analyse expérimentale et numérique des structures réfractorisées avec prise en compte des joints

par Karine Terny-Rebeyrotte

Thèse de doctorat en Mécanique des solides

Sous la direction de Philippe Boisse.

Soutenue en 2004

à Orléans .


  • Résumé

    L'étude présentée a pour objectif l'amélioration des outils numériques modélisant les poches à acier. Celle-ci passe par la prise en compte, dans les modèles, des interfaces qui existent dans les structures réfractorisées. Il y en a de deux sortes : celles entre les briques dues aux rugosités et défauts de forme et celles entre les couches de la structure. Le travail repose sur la détermination d'un matériau homogène ayant un comportement équivalent à celui des joints et des briques. Une approche multi-échelles est utilisée : le comportement du joint est déterminé à l'échelle des constituants, les caractéristiques d'un matériau équivalent simplifié sont obtenues par identification inverse à l'échelle d'une Cellule Elémentaire Représentative (CER) de la maçonnerie ; et enfin, à l'échelle de la structure, un calcul thermomécanique permet la validation des modèles mis en place.

  • Titre traduit

    Experimental and numerical analysis of refractories structures with joints


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 158 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-129

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2004-63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.