La gestion d'une pénurie : l'eau à Djibouti

par Hassan-Omar Rayaleh

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Paul Deléage.

Soutenue en 2004

à Orléans .


  • Résumé

    Depuis la création de Djibouti à la fin du XIXème siècle jusqu'à aujourd'hui, les besoins en eau de la ville ont toujours été supérieurs à l'offre. Dans ce contexte de pénurie structurelle, durant la première moitié du XXème siècle, le manque d'eau dans la ville était aggravé par le mode de gestion du service qui privilégiait la rentabilité économique au détriment de l'intérêt général de la colonie. A partir de 1950, le service d'eau fut nationalisé par les autorités locales qui se donnèrent les moyens d'améliorer sa qualité afin de faire face à la nouvelle donne économique et sociale de la colonie. Mais depuis l'indépendance, le manque d'eau dans la ville est accentué par une forte croissance démographique qui entretient la hausse de la demande. Aujourd'hui, face à la persistance de la pénurie, l'Office National des Eaux de Djibouti a mis en place une stratégie de gestion fondée sur l'inégale alimentation des usagers, la limitation de la consommation et la reconnaissance du secteur informel de l'eau. Cette politique pragmatique contribue à l'émergence d'un modèle social de gestion de la pénurie dans lequel tous les acteurs trouvent - pour le moment - leur compte.


  • Résumé

    Since the creation of Djibouti at the end of nineteenth century until today, the requirements out of water for the city were always higher than the offer. In this context of structural shortage, during first half of twentieth century, the lack of water in the city was worsened by the mode of management of the service which privileged economic probability with the detriment of the general interest of the colony. Since 1950, the water service was nationalised by the local authorities which gave themselves the means of improving its quality in order to face the new economic and social situation of the colony. But since the independance, the lack of water in the city is accentuated by a high demographic growth which maintains the rising of the request. Today, in front of the persistence of the shortage, the National Office of Water of Djibouti set up a strategy of management based upon the unequal supply of the users, the limitation of the consumption and the recognition of the informal of water organization. This pragmatic policy contributes to the emergence of a social model of management of the shortage in which all the actors find their account, for the time being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 253-281

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2224
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.