Compréhension de l'évolution de l'acidose ruminale latente et prévention par addition de levures vivantes (Saccharomyces cerevisiae I-1077, LevucellR SC)

par Ludovic Brossard

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de C. Martin et de B. Michalet-Doreau.

Soutenue en 2004

à Rennes, ENSA .


  • Résumé

    Nous avons étudié les conséquences de l'acidose latente sur l'équilibre acido-basique ruminal et sanguin, les orientations fermentaires en relation avec l'écosystème microbien ruminal chez le mouton à l'entretien, ainsi que sur les performances zootechniques de vaches laitières en début de lactation. L'effet de deux doses de levures a été testé sur ces différents paramètres. La première étape de ce travail a consisté à mettre en place un modèle expérimental propice au développement et au maintien d'une acidose ruminale latente chez le mouton. Une technique de mesure du pH en continu a été développée et validée. La diminution du pH ruminal liée à l'acidose s'explique par l'augmentation du pouvoir tampon des AGV et par la diminution de celui des bicarbonates. Les observations avant repas sont les plus pertinentes pour mettre en évidence l'effet d'un régime acidogène sur l'équilibre acidobasique ruminal. Parallèlement à la chute de pH ruminal, le pH sanguin a diminué les réserves alcalines corporelles (bicarbonates sanguins) ont été mobilisées. Au niveau fermentaire, l'acidose latente a été définie comme butyrique et non lactique. Les bactéries impliquées dans le métabolisme du lactate n'ont pas été modifiées. Par contre, la population de protozoaires a augmenté, suggérant leur rôle dans l'orientation butyrique. Ils favorisent la production de butyrate et limiteraient l'accumulation de lactate en restreignant l'accès des bactéries à l'amidon. Un effet positif des levures sur la régularité de l'ingestion et les troubles sanitaires a été observé sur les animaux en production. Un effet modérateur des levures sur la baisse du pH ruminal a été montré chez le mouton


  • Résumé

    We have studied consequences oflatent acidosis on acido-basi status in rumen and blood, fermentative pattern related to ruminal microbial ecosystem in non-productive sheep, and on zootechnical performances of dairy cows in early lactation. The effect of two yeasts dose was tested on these parameters. The first stage of this work was to set up and experimental model to induce and maintain a ruminal latent acidosis in sheep. A technique of continuous pH measurement was developed and validated. Ruminal pH decrease related to acidodis was explained by the increase of VFA buffering capacity and by the decrease of that of bicarbonates. Befre meal measurements are most relevant to put in evidence acidotic diet effet on urinal acido-basic status. At the same time that ruminal pH fell, blood pH decreased and body alkaline reserves (blood bicarbonates) were mobilized. Concerning ruminal fermentations, latent acidosis was defined as butyric and non lactic. Bacteria involved in lactate metabolism were not modified. On the other hand, protozoal population increased, suggesting their role in butyric fermentative. They would support butyrate productin and would limit lactate accumulation by restricting bacterial access to starch. A positive effect of yeasts was observed in productive animals on ingestion regularity and health disorders. A moderating effect of yeast on ruminal pH decrease was shown in sheep. We propose a mode of action of yeasts according to the fermentative pattern and targeting in a case bacteria of lactate metabolism (propionic patter) and in the other the protozoa (butyric pattern).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 161 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.