Diversité génétique et amélioration des taros du Vanuatu

par José Quero Garcia

Thèse de doctorat en Ressources génétiques

Sous la direction de Philippe Feldmann.

Soutenue en 2004

à Montpellier, ENSA .


  • Résumé

    Ce travail de thèse a été réalisé en partie à Montpellier (CIRAD-Biotrop) et au Vanuatu. Le matériel végétal pour cette étude était issu de la collection nationale de taros du Vanuatu et d’une série de croisements de plein-frères. Les descripteurs morpho-agronomiques et les marqueurs moléculaires AFLP ont permis de valider une méthode de stratification des collections de taro. Des études de diversité génétique menées à l’aide de marqueurs AFLP et microsatellite ont montré un polymorphisme plus fort que celui antérieurement décrit avec les isoenzymes. Les sources de cette diversité proviendraient d’introductions multiples, de l’accumulation de mutations somatiques et de la reproduction sexuée, considérée traditionnellement comme très rare. Des études d’héritabilité familiale et au sens strict (par la régression parents-enfants) ont montré que le nombre de stolons et de rejets, la forme du corme et la teneur en matière sèche présentaient des héritabilités plus fortes que le rendement ou ses composantes. Ce résultat, combiné à un fort pourcentage de bons hybrides chez certaines familles, illustre l’importance de la sélection familiale dans les programmes d’amélioration. Enfin, à partir de deux cartes génétiques faiblement saturées (contenant chacune près de 170 marqueurs), un QTL expliquant une part importante de la variance phénotypique a été détecté pour le rendement. D’autres QTLs putatifs ont été observés pour des caractères liés à la vigueur (dimensions du corme, hauteur de la plante et dimensions foliaires). De même, plusieurs marqueurs fortement liés à la couleur jaune du corme ont été détectés et une hypothèse sur la présence d’un gène majeur a été proposée.

  • Titre traduit

    Genetic diversity and breeding of taros from Vanuatu


  • Résumé

    This study has been conducted both in Montpellier (CIRAD-Biotrop) and in Vanuatu. The plant material used was issued from the taro national collection of Vanuatu and from a series of full-sib crosses. Agro-morphological descriptors, as well as AFLP molecular markers, have allowed us to validate a method for stratifying taro germplasm collections. Several studies of genetic diversity, based on AFLP and SSR markers, have shown a stronger polymorphism as compared with previous isoenzyme results. The sources of diversity might originate from multiple introductions, from the accumulation of somatic mutations and from sexual reproduction, traditionally considered as very rare. Studies of family heritability and narrow sense heritability (estimated through the parents-offspring regression) have proven that the number of stolons and suckers, the corm shape and the dry matter content shared higher heritabilities than the yield or its components. This result, added to a high percentage of valuable hybrids within several families, highlights the importance of family selection in taro breeding programs. Finally, after building two weakly saturated genetic maps (containing each about 170 markers), one QTL explaining a large part of the phenotypic variance has been detected for the yield. Several other putative QTLs have been observed for traits related to vigour (corm dimensions, plant height and leaf dimensions). Furthermore, several markers were found closely linked to the yellow colour of the corm and a hypothesis concerning the existence of a major gene has been proposed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 175 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.