Libéralisation des marchés agricoles et coordination des échanges de produits vivriers : le rôle des associations de commerçants au Bénin

par Zakari F. Tassou

Thèse de doctorat en Agro-économie

Sous la direction de Philippe Lacombe et de Johny Egg.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse au fonctionnement du commerce des produits vivriers au Bénin suite à la libéralisation de l'économie. L'analyse du secteur montre que de nombreuses contraintes à la coordination des activités subsistent après les réformes et que l'environnement institutionnel des échanges est marqué par une forte incertitude et des coûts élevés de transaction. Dans ce contexte, les commerçants s'appuient sur les relations sociales personnalisées pour coordonner leurs activités et depuis la fin des années quatre-vingt-dix, on assiste à la généralisation des associations de commerçants sur la quasi-totalité des places de marché. A l'aide des approches du changement institutionnel et des coûts de transaction de la Nouvelle Economie Institutionnelle, nous montrons pourquoi les associations de commerçants jouent un rôle important dans la coordination des échanges. Nous les caractérisons comme un type d'arrangement institutionnel - une forme hybride - qui s'est développé en dehors de l'intervention étatique, mais qui est généré par le' caractère non adapté des institutions publiques de coordination dans le commerce des produits vivriers. A travers leurs règles de fonctionnement, les associations constituent des dispositifs collectifs privés sur lesquels les partenaires de la transaction peuvent s'appuyer pour définir, mettre en oeuvre et faire respecter les engagements contractuels. Par la diffusion de l'information sur les prix et les quantités, la définition des unités de mesure, la transparence des stocks, les incitations à l'amélioration de la qualité des produits, les facilités de financement des activités et les dispositions pour la résolution des conflits, les associations de commerçants sont un mode de gouvernance qui permet de réduire les coûts de transaction. La performance de ce dispositif collectif de coordination est testée à partir d'un modèle d'équations simultanées, dans lequel les relations sociales (capital social) entre partenaires commerciaux apparaissent comme un actif spécifique de la transaction et l'association de commerçants comme un mode de gouvernance qui permet de réduire les coûts de transaction. L'application de ce modèle à des données recueillies auprès de 660 commerçants, confirme L'efficacité des associations comme mode de gouvernance des transactions dans l'environnement institutionnel actuel. Toutefois, la généralisation de ce mode de gouvernance ne saurait être préconisée à moyen et long terme sans tenir compte de l'évolution des institutions de marché. Dans l'objectif de construction d'un environnement institutionnel plus favorable à la coordination par le marché, les associations qui sont dotés d'une capacité d'enforcement des contrats, offrent dès aujourd'hui des conditions d'apprentissage des institutions de marché et des éléments d'appui pour la politique publique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 430 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 224 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.