Détermination des radionucléides anthropiques plutonium, neptunium, américium, césium et strontium dans l'environnement marin Méditerranéen

par Isabelle Levy-Palomo

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Geneviève Barci-Funel.

Soutenue en 2004

à Nice .

  • Titre traduit

    Behaviour of anthrogenic radionuclides plutonium, neptunium, americium, cesium and strontium in the Mediterranean environment


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Depuis les années 60, où de nombreux essais nucléaires ont été effectués dans l’atmosphère, les transuraniens et les produits de fission sont mesurés partout dans le monde. Les accidents nucléaires (Tchernobyl) ont eux-aussi contribué à la contamination des terres et des mers. L’analyse des radionucléides dans l’environnement marin permet de suivre la circulation des masses d’eau grâce aux isotopes conservateurs tels le césium et le strontium et de déterminer l’origine de la contamination grâce aux rapports isotopiques 238Pu/239+240Pu, 241Am/239+240Pu et 237Np/239+240Pu. Les actinides étudiés sont le plutonium-239+240, le plutonium-238, l’américium-241 et le neptunium-237 dans des échantillons de grands volumes d’eau de mer, des particules provenant de pièges à sédiment et des sédiments. La détermination du plutonium et de l’américium est assez répandue ; celle du neptunium, en revanche, pose plus de problème à cause des faibles concentrations présentes dans l’environnement et le manque d’un traceur de période assez longue. Les concentrations en césium-137 et en strontium-90 ont également été évaluées dans des échantillons de grands volumes d’eau de mer. Les inventaires de tous ces isotopes dans la colonne d’eau ont été calculés. Leurs valeurs n’ont pas beaucoup changé depuis les années 70. Ils mettent en évidence que les retombées atmosphériques constituent les apports principaux en radionucléides. Les activités en Pu et Am dans la colonne d’eau ont diminué près de la surface et augmenté au fond indiquant le mouvement de descente des radionucléides adsorbés aux particules. Celles du Cs, Sr et Np sont plus élevées prés de la surface et diminuent en fonction de la profondeur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 146-161

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE4102
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE4102bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 NICE 4102
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.