Méthodologie de partitionnement logiciel matériel pour plateformes reconfigurables dynamiquement

par Karim Ben Chehida

Thèse de doctorat en Automatique, traitement du signal et des images

Sous la direction de Michel Auguin.

Soutenue en 2004

à Nice .

  • Titre traduit

    A hardware software partitionning methodology for dynamically reconfigurable platforms


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    On parle de plus en plus de systèmes (ou plateformes) reconfigurables qui intègrent sur un même substrat un ou plusieurs cœur de processeurs et une matrice programmable. Par ailleurs, tout un champ technologique émerge actuellement dans le domaine de la reconfiguration dynamique. Le concepteur se retrouve face à des choix d’implantations logicielles (spécifiques ou génériques) et matérielles (figées ou reconfigurables) pour les différentes parties de l’application. Pour les prochaines générations de systèmes, la complexité croissante nécessite de faire appel à des outils d��aide à la prise de décisions. Il est donc nécessaire d’étendre ou de repenser les approches de conception actuelles pour les adapter aux possibilités offertes par les technologies reconfigurables. Cette thèse propose une méthode automatique de partitionnement qui cible des systèmes mixtes logiciel et matériel reconfigurable dynamiquement et a pour objectif de minimiser le temps d’exécution global sous contrainte de surface maximale. Elle offre un flot complet à partir de la spécification au niveau système de l’application (écrite en SSM : formalisme graphique du langage synchrone Esterel) jusqu’à son raffinement vers les outils de niveau RTL. La méthode basée sur un algorithme h=génétique prend en compte les spécificités de l’architecture reconfigurable en ajoutant au partitionnement spatial (ou affectation) classique une étape de partitionnement temporel afin de distribuer dans le temps les configurations successivement implantées sur le reconfigurable. Les performances sont évaluées par une étape d’ordonnancement qui prend en compte les temps de communication et ceux dus aux changements de configurations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE4063
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE4063bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.