Le rôle des microcrédits dans le financement du développement : le cas de la Mauritanie

par Ahmed Ould Nemine

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani.

Soutenue en 2004

à Nice .


  • Résumé

    Le but de ce travail est de mettre en évidence le rôle important des systèmes de micro-crédit dans le financement des économies en développement et plus particulièrement dans le micro-unités économique qui ont de plus en plus besoin de financement pour se développer. Nous essayerons, à travers cette thèse, d'interpréter les évolutions de ces systèmes qui permettent l'accès au crédit pour des populations exclus du circuit financier formel, dont le but est de développer les activités économiques. Le cadre général pour appliquer ce travail est la Mauritanie. En raison de vide institutionnel en matière de financement, les pouvoirs publics en Mauritanie et les partenaires au développement ont encouragé la création des institutions de micro-crédit. Dans le cas actuel, ces institutions (malgré leur courte expérience) réalisent des indicateurs de croissance et résultats assez bons (volume et croissance de l'épargne et du crédit, la création des emplois, le financement des petites activité économique, qualité de remboursement de leur concoursetc). Cependant il y a lieu de constater l'affectation quasi-total des instruments financiers développés par ces institutions au financement des activités génératrices de revenus. Plusieurs raisons expliquent cette situation dans le cas de la Mauritanie : faible taux de pénétration, viabilité financière et institutionnelle non réalisée, étroitesse des capacités financières de ces systèmes par rapport aux besoins exprimés par les petites et les micro-entreprisesetc. La solution dépend du future, de la viabilité et de la pérennité des institutions de micro-crédit


  • Résumé

    This work aims to highlight the important role of the systems of "micro-credit" in the financing of the developing economies and more particularly in the small economic units which need more and more financing to grow. We will try, throughout this thesis, to interpret the evolutions of these systems which give access to the loans for populations excluded from the formal financial circuit, of which the goal is to develop the economic activities. The general framework to apply this work is Mauritania. Because of institutional vacuum as regards financing, the authorities in Mauritania and its partners encouraged the creation of the institutions of "micro-credit". Actually, these institutions (in spite of their short experiment) produce indicators of growth and results rather good (volume and growth of the saving and credit, the creation of employment, financing of small economic activities, quality of refunding etc. . ). However it is necessary to note that all these financial instruments developed by these institutions are assigned to the financing of activities generating incomes. Several reasons explain this situation in the case of Mauritania: weak rate of penetration, financial and institutional viability not carried out, narrowness of the financial capacities of these systems compared to the needs expressed by the small and "micro" companies, etc. . The solution depends certainly on the future, the viability and the continuity of the institutions of "micro-credit".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 366 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 345-360

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE0035
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE0035bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.