Le droit international public et les peuples nomades

par Marco Moretti

Thèse de doctorat en Droit international public

Sous la direction de Louis Balmond.

Soutenue en 2004

à Nice , en partenariat avec Institut du droit de la paix et du développement (Nice) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Entre le XVIe et le milieu du xixe siècle, la personnalité juridique internationale et la souveraineté des peuples nomades étaient reconnues par les auteurs publicistes et par les Etats dans leur relations avec ces peuples. A cette époque les principes qui réglaient les relations entre les nations étaient différents de principes actuels et découlaient, au plus haut degré, d'une loi de nature universelle. Selon ces principes, toutes les sociétés ayant une organisation politique et sociale étaient considérées comme égales en droit et souveraines sans considération pour la forme et le niveau de développement de cette organisation. Vers le milieu du XIXe siècle, toutefois, les principes naturalistes sont abandonnés et un nouveau concept, positif, du droit international public s'affirme, selon lequel ce droit devait être considéré comme un droit découlant exclusivement des relations entre Etats. La personnalité juridique et la souveraineté des entités politiques qui ne s'étaient pas constituées en Etats, comme les peuples nomades, n'étaient plus reconnues par le droit international public. A la fin de la seconde guerre mondiale, dans le cadre du système de protection des droits de l'homme, les droits collectifs et la personnalité juridique distincte de certaines entités politiques non étatiques, comme les peuples qui luttent pour l'autodétermination, les minorités et les peuples indigènes ont été reconnus par les droit international public. C'est dans le contexte de la protection de ces collectivités que les peuples nomades reviennent aujourd'hui sur la scène internationale et sont protégés par le droit international public.

  • Titre traduit

    The international law and nomadic people


  • Résumé

    Between the XVIth and the half of the XIXth century the international legal personality and the sovereignty of nomadic peoples were recognised both by the authors of International Law and by the States in their relationships with those peoples. At this time, the principles of international Law were different from the actual ones and derived from the law of nature. In this context any society endowed with a political organisation was considered as independent and sovereign, without any consideration for the form and the level of development of this organisation. Around the half of the XIXth century, however, naturalists concepts were abandoned and a new positive concept of International Law asserted itself. According to this new concept, International Law resulted exclusively from the principles set up and recognised by the States in their mutual relationships. Therefore, the rights of societies not yet organised in accordance with State's structure were no longer recognized by International Law. At the end of the second world war, as a consequence of the development of the international system of protection of human rights, the collective rights and distinct legal personality of non-State entities like peoples struggling for self-determination, minorities and indigenous peoples, were recognised and affirmed by International Law. Nomadic peoples fitting in one of those three legal categories, are nowadays protected and recognised by international law

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Publibook à Paris

Le droit international public et les peuples nomades


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 279 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 252-259

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE0016
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04NICE0016bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/MOR
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-2004-10
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Publibook à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le droit international public et les peuples nomades
  • Détails : 1 vol. (297 p.)
  • ISBN : 2-7483-3411-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-276
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.