Les facteurs de risque différentiels des violences criminelles : de l'enquête épidémiologique rétrospective à l'analyse clinique de la cinétique criminelle à partir de 505 dossiers pénaux

par Nicolas Combalbert

Thèse de doctorat en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Anne-Marie Favard.

Soutenue en 2004

à Nantes , en partenariat avec Université de Nantes. Faculté de droit et des sciences politiques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette étude différentielle examine les facteurs de risque spécifiques aux violences criminelles. Pour refaire, nous avons mené une enquête épidémiologique rétrospective sur 505 dossiers pénaux de sujets incarcérés pour des crimes commis contre les personnes. Ainsi, nous avons étudié, selon une double approche clinique et criminologique, huit groupes de sujets condamnés pour les chefs d'inculpation suivants : G1 - assassinat (N=94), G2 - meurtre (N=116), G3 - viol avec tortures et actes de barbarie (N=14), G4 - viol simple (N=43), G5 - viol sur mineur de quinze ans (N=185), G6 - violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner (N=18), G7 - infanticide (N=9) et G8 - vol avec violence (N=26). Nous avons élaboré une grille de recueil de données, inspirée du modèle de la cinétique du crime (Combalbert et al. , 2002), afin de collecter les informations relatives aux antécédents biographiques, psychopathologiques et carcéraux des sujets d'étude. Les données recueillies ont fait l'objet de traitements statistiques qui nous ont permis de dégager des facteurs de risque différentiels intergroupes. Par ailleurs, nous avons proposé une étude sur la validité de la démarche expertale en matière judiciaire. La discussion des résultats et leur illustration par des vignettes cliniques nous ont amené, d'une part, à examiner les spécificités psychopathologiques et criminologiques inhérentes aux groupes étudiés et, d'autre part, à traiter de la pertinence de certaines mesures de prévention et de postvention du phénomène criminel. A l'issue de ce travail, nous avons recensé les biais et limites de l'étude au regard desquels nous avons proposé des perspectives d'application de nos résultats tant au niveau praxéologique qu'au niveau de la recherche.

  • Titre traduit

    The differential risk factors in criminal violence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (277 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 209-223. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.