Le transport combiné dans les Etats membres de l'union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)

par Amadou Aw

Thèse de doctorat en Droit maritime

Sous la direction de Yves Tassel.

Soutenue en 2004

à Nantes , en partenariat avec Université de Nantes. Faculté de droit et des sciences politiques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'introduction du conteneur dans les échanges en direction de l'UEMOA, où le commerce extérieur est acheminé pour plus de 90 % par la voie maritime et la conteneurisation qui en a résulté ont permis de penser à une nouvelle approche du désenclavement des Etats sans littoral. Au delà de la réduction des effets néfastes de l'enclavement, les structures mises en place grâce au soutien de la CNUCED et les facilités portuaires accordées aux Etats enclavés ont pour finalité d'assurer une plus grande participation dans les activités maritimes et la maîtrise de la chaîne de transport dont dépendent les approvisionnements et les exportations. Les difficultés nées du phénomène de la conteneurisation traduisent deux aspects essentiels de l'organisation des transports dans l'UEMOA. Les aspects structurels externes (organisation du commerce maritime, concurrence des armements étrangers) ou internes (économies locales, infrastructures de transport intérieurs) sont vécus comme des pesanteurs qui empêchent une plus grande participation dans le trafic généré par le commerce extérieur. Les aspects institutionnels montrent, malgré une volonté de coopération dans le domaine des transports, les limites de l'espace économique et de l'environnement juridique qui ne sont pas de nature à favoriser l'expansion du transport combiné. Le transport combiné doit être l'occasion de promouvoir une certaine autonomie dans l'acheminement des marchandises, la coopération avec les autres organisations économiques sous-régionales de favoriser les échanges intra-africains afin de limiter la mareinalisation du continent.

  • Titre traduit

    Combined transport in Economic and Monetary West Africa Union


  • Résumé

    The introduction of containerization in the foreign trade of UEMOA, which has a sea born transportation traffic estimated at 95%, and the development of the consolidation of cargoes, have induced new behaviors towards the opening up of countries without access to the sea. Beyond the benefits from opening up, the framework set under UNCTAD support and the facilities offered by the local ports now provide to landlocked countries the control of transportation for their import and export trade. The study of the organization of transport within UMOEA leads to looking into its structural (control of ocean traffic, competition between the lines) and intemal (local economy, land transportation) facets It appears from these factors some heaviness slowing the development of foreign trade. At the institutional level it appears a will of cooperation in the area of transportation even though the economical space and the legal environment do not favour the growth of combined transport. The development of combined transport shall be an opportunity to promote autonomy in the control of carriage of goods, to favour cooperation with other economical organization in the sub regions and to advocate for trade between African countries in order to limit marginalization, of the continent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 642 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 441-482. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 NANT 4013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.