Les réfugiés cambodgiens de la région des Pays de la Loire : étude ethnographique d'une immigration de " bonne réputation "

par Karine Meslin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Ali el- Kenz.

Soutenue en 2004

à Nantes .


  • Résumé

    Les réfugiés cambodgiens migrent vers la France entre 1975 et 1990 suite au génocide khmer. Depuis et malgré le quart de siècle passé, ils sont réputés discrets, travailleurs et polis et sont parfois présentés comme des exemples de réussite du modèle intégrationniste français. Consacrée à leur étude, cette thèse se propose d'analyser les processus à l'œuvre dans leur constitution individuelle et collective. Elle tente aussi de confronter ces processus aux images et aux stéréotypes qui leur sont associés depuis leur arrivée. Les qualités prétendument "ethniques" de ces réfugiés apparaissent alors moins comme des spécificités innées que comme les conséquences d'une trajectoire migratoire partagée. Par ailleurs, l'enquête ethnographique menée à leurs côtés, dans la région des Pays de la Loire, conduit à fragmenter leur image homogénéisante en mettant en évidence une multiplicité de manières d'être et de faire auxquelles différents facteurs concourent. L'origine sociale, le contexte local, les modes d'inclusion professionnels et scolaires sont tour à tour interrogés. Notre recherche révèle aussi les enjeux cristallisés autour de la réputation de ce groupe et des implications qu'elle a tant sur les migrants que sur leurs enfants. In fine, elle montre qu'une réputation n'est pas réductible à une culture ou à une ethnie d'origine, qu'elle n'est pas superposable au groupe qu'elle prétend décrire, mais qu'elle n'est pas non plus sans participer à sa constitution.

  • Titre traduit

    Cambodian refugees from the region " Pays de la Loire "


  • Résumé

    Following the Khmer self-genocide, Cambodian refugees migrated to France between 1975 and 1990. Since then and despite the twenty-five years gone by, they have a reputation for being quiet, hard workers and polite, and some of them are portrayed as being an example of the French model of integration. The dissertation is devoted to study the Cambodian refugees and wishes to analyse the processes engaged in their individual and collective reconstruction. It also tries to compare those processes with all the images and stereotypes associated with them since their arrival. Their so-called ethnic qualities therefore look less like innate specificities than like the result of a shared migratory path. Moreover the ethnographic survey carried out among Cambodian refugees in the Pays de la Loire Region leads to split up their homogenizing image by bringing out their many ways of being and doing, built up by various factors. Social background, local context and professional and educational insertion modes are all examined. The research also reveals the issues focused on the community's reputation and its consequences on both the migrants and their children. Finally, the thesis demonstrates that reputation should not simply by reduced to culture or ethnic background neither be superimposed on a group it is supposed to characterize, although it is not without taking part of community's setting up.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 369 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 353-368

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de sociologie Frédéric Mollé.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.