L'éducation interculturelle dans le contexte européen : analyse et comparaison internationales : les cas de la France, de la République tchèque et de l'Espagne

par Nicolas Dittmar-Segura

Thèse de doctorat en Sciences de l'Education & Didactiques

Sous la direction de Jacqueline Feuillet.

Soutenue en 2004

à Nantes .


  • Résumé

    Nous abordons dans ce travail la question de l'éducation interculturelle et des conditions de sa mise en place dans trois pays différents, la France, la République tchèque et l'Espagne : en nous appuyant sur une approche comparative, nous tentons d'analyser les modalités pédagogiques et discursives de la construction de l'interculturel en éducation, à travers l'observation des activités mises en place par les enseignants et l'analyse de leur discours concernant la problématique de l'hétérogénéité culturelle en milieu scolaire. Cette enquête trinationale permet de développer une réflexion critique et épistémologique sur l'émergence du paradigme interculturel en Europe, tel qu'il tend à se construire par rapport au multiculturalisme anglo-saxon. Dans cette perspective, en nous appuyant sur une analyse comparative des cas français et tchèque, nous dégageons un modèle d'éducation interculturelle qui combine les apports du multiculturalisme et de l'intégration, en conciliant le respect des spécificités culturelles et la visée d'une culture commune. D'autre part, il nous est apparu possible, au vu de notre enquête en Espagne, de renouveler notre représentation de l'universel à partir d'une relecture du principe d'égalité entre les individus, qui n'exclut pas les différences mais au contraire les présuppose. Ce recadrage nous a permis de concevoir notre principe de lai͏̈cité comme étroitement lié au principe d'interculturalité : se défaire de ses appartenances pour s'ouvrir à l'autre ou au savoir n'implique-t-il en effet une même démarche de décentration chez l'individu ?

  • Titre traduit

    Intercultural education in Europe : international comparison and analisis : the cases of France, Czech Republic and Spain


  • Résumé

    In this research, we aboard the question of intercultural education and her conditions of development in three different countries, France, Czech Republic and Spain. From a comparative view, we try to analyse the pedagogic and discursive modalities of the construction of interculturality in education, through the observation of the activities and the analisis of their signification for the teachers. This " trinational " approach comes within a critical and epistemological reflexion about the emergence of the intercultural paradigm in Europe, comparing with the traditional philosophy of multiculturalism in the anglo-saxon countries. In this perspective, we have compared the french and czech cases, and it has been posible to put out a new model that combines multiculturalism and the exigence of integration. Our investigation in Spain permit to find a new model of universalism, that doesn't exclude the differences : it's posible to combine the princip of interculturality and the princip of laicity, because there is the same process of decentration for the person.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Dittmar à Paris

L'Europe et ses minorités : quelle intégration ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 319-324

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Ms 529
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Dittmar à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'Europe et ses minorités : quelle intégration ?
  • Détails : 1 vol. (279 p.)
  • ISBN : 2-916294-03-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 271-279. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?