Les estuaires du Cameroun et du Gabon : étude de géographie portuaire dans la logique du développement durable

par Thierry Ella Ondo

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jacques Marcadon.

Soutenue en 2004

à Nantes .


  • Résumé

    Les estuaires du Komo et du Wouri offrent des conditions nautiques favorables aux activités portuaires et maritimes. Ces estuaires sont des milieux environnementalement sensibles à cause de leurs richesses faunistiques et floristiques, de leurs activités humaines et de l'occupation de leurs rives. La conception des ouvrages portuaires et leur positionnement dans l'eau et sur terre sont guidés par les études physiques et socio-économiques. A Owendo, on a construit les ouvrages ouverts avec pieux pour limiter l'envasement et y profiter des profondeurs près du rivage. A Douala, on fixe les ouvrages vers les fonds du large du Wouri. Leurs ouvrages spécialisés pallient les contraintes liées au traitement des matières premières. Ces ports acheminent les marchandises nationales et des pays enclavés et organisent des filières portuaires. Mais les problèmes de la chaîne de transport maritime international y limitent la ventilation des marchandises. Les autorités commencent à les cerner globalement. Elles mobilisent les acteurs afin de promouvoir l'activité portuaire et adoptent des plans globaux réformant le secteur et renforçant les transports terrestres et les ouvrages portuaires. Les projets planifiés garantiront les activités portuaires et satisferont les besoins des économies nationales et régionales. Ils présentent plusieurs impacts positifs sur les activités portuaires et celles des hinterlands, mais peu d'impacts négatifs sur l'environnement. La gestion sectorielle des problèmes environnementaux y est inefficace, seule la gestion intégrée des littoraux peut les résoudre durablement et permettre un développement portuaire durable.

  • Titre traduit

    Cameroon and Gabon estuaries : a study of port geography in the context of sustainable development


  • Résumé

    The estuaries of Komo and Wouri provide nautical conditions which are favorable for port and sea activities. Those estuaries are areas which are environmentally sensive because of the wealth of their fauna and flora, their human activities and the occupation of their shores. The conception of port structures and their positioning on shore offshore are guided by physical and socio-economic studies. At Owendo, open structures are built or piles to avert silting up and to take advantage of depths near the shores. At Douala, structures are fixed toward the bottom of the open sea of Wouri. Their specialized structures overcome the constraints related to raw materials processing. These ports are routing national goods and those of landlocked countries and are organizing port procedures. But the problems of international sea transport network restrict goods dispatching. Authorities begin to globally define them. They are mobilising all the actors for the purpose of port promotion and are adopting global plans reforming the sector and reinforcing road transports and port structures. Those planned project will guarantee port activities and meet the needs of national and regional economies. They have several positive impacts on port activities and these of hinterlands, but few negative impacts on the environment. Sector-based management of environment problems is inefficient, only integrated coastal zone management can resolve them on a long-term basis and permit a sustainable port development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 753 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 601-618

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.