Recherche de mécanismes de résistance à l'Orobanche chez des génotypes de tomate : aspects histologiques, physiologiques, moléculaires et génétiques

par Yasser H. El Halmouch

Thèse de doctorat en Physiologie et pathologie végétales

Sous la direction de Patrick Thalouarn.

Soutenue en 2004

à Nantes .


  • Résumé

    La tomate est l'une des cultures les plus menacées par une plante parasite, l'Orobanche. Nous avons recherché des sources de résistance à deux espèces O. Aegyptiaca et O. Ramosa. Certaines espèces sauvages de tomate, sont apparues intéressantes, notamment L. Pennellii. Elle à fait l'objet d'études plus approfondies grâce à un système de co-culture hydroponique du pathosystème. L. Pennellii produit des exsudats racinaires inhibant la germination des graines d'Orobanche et induit des nécroses des tubercules fixés sur ses racines. Des lignifications des racines infestées et l'expression de gènes de la voie de biosynthèse de la lignine ont été suivies. Par ailleurs 50 lignées d'introgression de L. Pennellii dans un génotype cultivé et sensible ont été confrontées au parasite pour préciser la localisation génétique de ces gènes de résistance.


  • Résumé

    In the Mediterranean area and the Nile Valley broomrape, a parasitic plant, causes severe yield losses in tomato fields. In order to find broomrape resistant tomato genotypes a screening of numerous wild, varieties and introgression lines was carried out, first under greenhouse conditions, then in an in vitro co-culture. One of the most interesting genotype, Lycopersicon pennellii, produces root exudates which inhibit broomrape germination and induce necrosis of the parasitic tubercles. Host responses involved cell wall thickening lignin deposition and xylem vessel occlusion. The expression of some genes from the lignin biosynthesis pathway was shown to be rapidly induced in L. Pennellii infested by broomrape.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 328 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-319

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004 NANT 2045
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.