Application de modèles statique et dynamique aux barrières de potentiel et aux collisions nucléon-noyau : étude de l'émission de particules légères, de la fission, des noyaux déformés et superlourds

par Céline Bonilla

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de Guy Royer et de François Sebille.

Soutenue en 2004

à Nantes .


  • Résumé

    La conception de réacteurs hybrides permettant d'incinérer les déchets nucléaires a renouvelé l'intérêt porté aux réactions de spallation et à la fission des actinides. Au cours de cette thèse, les mécanismes des réactions de spallation ont été étudiés à l'aide d'un modèle dynamique microscopique. L'évolution du système y est régie par un champ moyen et un terme de collisions. Le traitement numérique s'appuie sur la théorie mathématique des ondelettes. Les sections efficaces d'émission de particules légères sont confrontées aux données expérimentales. Les mécanismes de ces réactions sont ensuite approfondis. Pour décrire les barrières de potentiels, un modèle de goutte liquide avec corrections de couches est utilisé. Différentes problématiques sont abordées : barrière à double et triple bosse des actinides, barrière pour la formation de noyaux superlourds, poches de potentiel abritant des états rotationnels très déformés, durées de vie associées à l'émission de particules légères.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 139-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/BON
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.