Etude des céramiques phosphocalciques de substitution osseuse en territoire irradié : intérêt d'une autogreffe de moelle osseuse

par Olivier Malard

Thèse de doctorat en Odontologie. ORL. Biomatériaux

Sous la direction de Guy Daculsi.

Soutenue en 2004

à Nantes , en partenariat avec Université de Nantes. Unité de Formation et de Recherche d'Odontologie (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les carcinomes des voies aérodigestives supérieures représentent 12,5 des cancers chez l'homme. Leur traitement nécessite le plus souvent une exérèse large associée à une radiothérapie complémentaire. Dans certains cas, le traitement chirurgical est effectué en territoire préalablement irradié. Les risques de défaut de cicatrisation sont alors élevés. Ces traitements sont destinés à apporter le meilleur taux de survie, mais sont mutilants, en particulier si l'extension tumorale requiert l'ablation de l'os environnant (mandibulaire et/ou maxillaire). Les séquelles thérapeutiques sont dominées par des handicaps esthétiques et fonctionnels très marqués dans la région cervico-faciale. Les procédés de reconstruction osseuse classiques en territoire irradié ne sont pas toujours possibles, en raison des difficultés de cicatrisation, de radionécrose, ou d'impossibilité liées au terrain du patient. En l'absence de toute pathologie tumorale, les phosphates de calcium biphasés (BCP) sont utilisés depuis de nombreuses années pour reconstruire des pertes de substance osseuse traumatique ou dégénérative. En tissu irradié, les propriétés du BCP implanté en site osseux sont mal connues, elles seraient diminuées. Ce travail a eu pour but d'évaluer ce type de matériau quantitativement et qualitativement dans des conditions d'irradiation à doses thérapeutiques ainsi que l'intérêt de lui associer une autogreffe de moelle osseuse. Les études ont été menées chez l'animal. Le BCP était biotoléré en site sous-cutané, et ostéointégré en site osseux. Il n'y a eu ni rejet ni infection. Implanté avant irradiation, le BCP présentait une ostéoconduction plus élevée que lors d'une implantation dans un site porteur de séquelles d'irradiation. La néoformation osseuse n'était pas significativement augmentée par l'implantation de BCP seul. L'apport de moelle osseuse a permis d'améliorer significativement à la fois la repousse osseuse et la dégradation de la céramique. La néoformation osseuse après implantation de BCP associé à une greffe de moelle osseuse atteignait le même taux qu'en présence de BCP implanté seul sans irradiation. Lors d'implantations ectopiques après irradiation, l'apport de moelle osseuse au BCP n'a pas montré d'effet ostéoinducteur, qui pourrait s'expliquer par une carence des structures vasculaires dans l'environnement péri-implantaire. Ces résultats permettent d'assimiler l'implantation de céramiques phosphocalciques dans un os irradié à une implantation en site ectopique. Il est possible de supposer que l'ostéopénie et la diminution des cellules souches après une irradiation thérapeutique ne fournissent pas au matériau les populations nécessaires à sa colonisation. Les résultats obtenus permettent d'envisager positivement l'intérêt de comblements osseux en territoire irradié par des substituts phosphocalciques associés à des cellules de moelle osseuse. Des travaux complémentaires auront pour but de préciser les limites de ces indications, notamment en présence d'ostéoradionécrose, ou dans des pertes de substance de grand volume.

  • Titre traduit

    Study of calcium phosphate ceramics as bone substitutes in irradiated territories : interest of an autologous bone marrow graft


  • Résumé

    Upper aerodigestive carcinomas represent 12,5% of all cancers in human being. Their treatment requires a large tumour removal and most often a radiation therapy. Biphasic calcium phosphate (BCP) ceramics are widely used for bone reconstructions in traumatic or degenerative pathologies. The properties of BCP are not evaluated in irradiated territories. The aim of this study was the assessment of BCP implantation as bone substitutes in irradiated areas, and the interest of autologous bone marrow additions. BCP was biotolerated in subcutaneous implantations, and osteointegrated in bone implantations. The newbone formation was not increased after implantation of BCP alone. The bone marrow graft addition increased the BCP degradation and the bone ingrowth rate. The newbone formation after BCP implantation and bone marrow grafting led to the same bone formation than after BCP implanted alone without radiation therapy. BCP implantation alone after radiation therapy was comparable to an ectopic implantation. The results make obvious the potential of the association of bone marrow cells and BCP as bone substitutes in irradiated territories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 154-173 [190 réf.]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 NANT 09-VS
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service de documentation scientifique de l'UFR d'Odontologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ODONTO01232
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6225

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004NANT09VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.