La communauté et la foi : confréries et sociétés dans l'ouest de l'espace lorrain (XIII-XXèmes siècles)

par Frédéric Schwindt

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Louis Châtellier.

Soutenue en 2004

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Au contact de l'Histoire religieuse et de l'Histoire économique et sociale, inspirée par les travaux de la sociologie et de la psychologie des groupes, cette thèse dresse un inventaire des 2500 associations religieuses catholiques découvertes dans les Pays meusiens du XIIIʿ au XX) siècle (diocèse concordataire de Verdun). Cet espace a été choisi car c'est une ligne de fracture entre le royaume de France, la Lorraine et les Pays-Bas du sud. La première partie discute la notion de confrérie, dresse un inventaire du corpus réuni puis décrit les réseaux. La deuxième partie relate le développement du phénomène confraternel, depuis les racines médiévales jusqu'au tournant des années 1750, en relation avec le projet de construction d'une société catholique. Le dernier mouvement tente enfin d'expliquer le succès de cette structure de sociabilité au moyen des liens qu'elle a entretenus avec la société. Le dernier chapitre de la thèse suit donc le réseau confraternel jusqu'à ces derniers feux de l'entre deux guerres afin d'étudier la portée ultime de cette longue tradition associative.

  • Titre traduit

    Community and faith : Confraternities and society in the west area of Lorraine (XIII-XX centuries)


  • Résumé

    In contact with religious History and economic and social History and inspired by the works of groups sociology and psychology, this thesis wakes an inventory of 2,500 catholic religious associations discovered in the Pays Meusiens from the XIIIth to the XXth centuries (diocese concordat of Verdun). That aera was chosen since it's a division line between the Kingdom of France, the Lorraine and the Southern Netherlands. The first part deals with the notion of brotherhood, makes an inventory of the combined corpus the describes the networks. The second part recounts the development of the brotherly phenomenon from the medieval roots until the turning point in the 1750s, in connection with the constructive project of a catholic society. Finally, the last movement attemps to explain the success of such a structure of sociability by means of relationships it has maintained with society. The last chapter of thesis thus follows the brotherly network until the last moments of peak during the interwar years in order to study the ultimate impact of that long associative tradition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1237 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 106-136 (vol. 4). Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LN 004/25
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.