La question du réalisme en peinture : les approches contemporaines à l'épreuve de l'histoire de l'art

par Laure Blanc-Benon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Roger Pouivet.

Soutenue en 2004

à Nancy 2 .


  • Résumé

    La querelle entre Ernst H. Gombrich et Nelson Goodman porte sur la question du conventionnalisme pictural. Elle semble opposer une conception psychologique et une conception sémiologique de la représentation. Elle s'est poursuivie dans le cadre de la philosophie analytique de l'art et de l'esthétique analytique. Partant de l'histoire de la question de la mimèsis, nous examinons les principaux arguments de cette querelle et nous proposons une théorie de la représentation picturale inspirée de Dominic Lopes. Cette théorie permet de dépasser l'alternative entre sémiologie et psychologie, et de défendre une forme élaborée de réalisme pictural, qui renouvelle la notion problématique de ressemblance. Cette approche permet aussi d'expliquer la perception propre aux images picturales, qu'elles soient abstraites ou figuratives, ou qu'elles se situent par-delà cette distinction, comme les toiles de Nicolas de Staël ou Francis Bacon.

  • Titre traduit

    ˜The œquestion of pictorial realism : Contemporary philosophical approaches confronted to art history


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The debate between Ernst H. Gombrich and Nelson Goodman focuses on the question of pictorial conventionalism. It seems to contrast a psychological with a semiological account of representation, and has been developed further within the context of the analytical philosophy of art and analytical æsthetics. Starting from the history of the mimesis concept, we study the main arguments of this debate and suggest a theory of pictorial representation inspired by Dominic Lopes. This theory is a way of getting over the alternative between semiology and psychology, and to support an elaborated form of pictorial realism, which throws new light on the problematical notion of resemblance. Through this approach, it becomes possible to account for the specific perception of pictorial images, whether they are abstract, figurative, or lie beyond this distinction, like the paintings of Nicolas de Staël or Francis Bacon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 357-369

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 004/12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.