Modification de l'expression et de la phosphorylation de la VASP dans les cellules endothéliales soumises aux écoulements

par Lei Wei

Thèse de doctorat en Bioingénierie

Sous la direction de Jean-François Stoltz.

Soutenue en 2004

à Nancy 1 , en partenariat avec Université de Nancy I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    La phosphoprotéine vasodilatatrice stimulée (VASP) appartient à la famille des protéines ENANASP qui est impliquée dans les modifications du cytosquelette et la transduction du signal lors de changements morphologiques et de migration cellulaire. La VASP s'associe avec les microfilaments d'actine, particulièrement aux points focaux d'adhésion, et aux lamellipodes. Dans cette étude, nous avons étudié l'influence des contraintes de cisaillement sur l'expression, la phosphorylation et la distribution des VASP dans les cellules endothéliales (HUVECs). Par ailleurs, nous avons également exploré deux voies de signalisation possibles pour expliquer la voie de régulation des VASP. Après stimulation par la contrainte de cisaillement, un double marquage immunofluorescence a été utilisé pour démontrer la relation entre l'organisation des fibres d'actine et la distribution des VASP. On observe que dans les HUVECs, après une contrainte de 1,0 Pa pendent 24h, les VASP sont concentrés aux extrémités des fibres de stress. Les résultats de RT-PCR montrent une augmentation significative de la taille du fragment de 482 bp après une exposition d'une heure. La technique de western blotting a été utilisée pour déterminer le taux de l'expression et la phosphorylation de la VASP. En condition statique, les cellules contiennent uniquement des VASP déphosphorylées. Les cellules soumises à une contrainte de 1,0 Pa pour une durée d'une heure présentent le pourcentage de VASP phosphorylées le plus élevé. La contrainte de 1,5 Pa conduit à un taux plus faible de phosphorylation que celle de 1,0 Pa, et la contrainte de 0,2 Pa provoque une augmentation en retard. De plus, cette phosphorylation montre un caractère transitoire et paraît réversible. Par ailleurs, la cytochalasine D (inhibiteur des fibres d'actine) et H89 (un inhibiteur de la PKA) empêchent l'augmentation des VASP provoquée par le cisaillement ('[=1,0 Pa, 1h), tandis que la L-NNA (un inhibiteur de la NOS) présente un effet inverse. Ces résultats suggèrent que la contrainte de cisaillement provoque la phosphorylation des VASP dans la CE, mais cette phosphorylation dépend l'intégrité du cytosquelette et le taux de l'AMPc intracellulaire.

  • Titre traduit

    Flow-induced vasodilator stimulated phosphoprotein (VASP) expression and phosphorylation in huvecs. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 179 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Vandoeuvre-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T/NCY/2004/308
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-045917
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.