Etude des modalités de mort cellulaire suite à un traitement photodynamique avec le Foscan® in vitro : relation entre la distribution intratumorale du Foscan® et l'efficacité de la thérapie photodynamique in vivo chez la souris

par Estelle Maugain

Thèse de doctorat en Bioingénierie

Sous la direction de Lina Bezdetnaya-Bolotine.

Soutenue en 2004

à Nancy 1 , en partenariat avec Université de Nancy I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    La thérapie photodynamique (PDT) est une modalité de traitement des petites tumeurs localisées accessibles à la lumière. Son principe repose sur l'action conjuguée d'un photosensibilisant, de la lumière et de l'oxygène. L'effet tumoricide de ce traitement résulte de la combinaison de dommages cytotoxiques directs sur les cellules tumorales et de dommages indirects, caractérisés par l'altération de la vascularisation tumorale et l'activation non spécifique du système immunitaire. La possibilité de moduler par l'irradiance les modalités de mort cellulaire directe a étudiée in vitro sur des sphéroïdes, suite à un traitement photodynamique avec le Foscan@. Les résultats ont montré que l'application d'une dose de lumière modérée (LD6S) à faible irradiance permettait d'accroître la contribution de la mort par apoptose, par rapport à la même dose de lumière délivrée à plus forte irradiance. La relation entre la phototoxicité de la PDT avec le FoscanR et les concentrations plasmatique, tumorale et leucocytaire de photosensibilisant a ensuite été étudiée in vivo chez des souris porteuses de tumeurs. Une efficacité maximale de la PDT a été observée chez les animaux irradiés 6h et 12h après injection du FoscanR, en relation avec une accumulation maximale du photosensibilisant dans les leucocytes. Ces résultats ont permis de conclure quant à la prédominance d'effets vasculaires à ces intervalle de temps. Cette hypothèse a été affinée par l'étude de la cinétique de distribution intratumorale du FoscanR par rapport aux vaisseaux par imagerie confocale. Les résultats obtenus suggèrent que des protocoles favorisant la combinaison d'effets cellulaires et vasculaires permettraient d'optimiser l'efficacité de la PDT in vivo.

  • Titre traduit

    Modalities of cell death following Foscan-based photodynamic treatment in vitro of spheroids : relation between intratumor Foscan accumulation and photoodynamic therapy efficacy in mice


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (272 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 277 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?