Hugues de Miramar, Liber de miseria hominis : édition "Princeps". Introduction, traduction et commentaire

par Fabrice Wendling

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Jean Meyers.

Soutenue en 2004

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    La présente thèse consiste dans l'édition princeps, avec introduction, traduction et commentaire, du Liber de miseria hominis de Hugues de Miramar, chartreux à Montrieux au milieu du XIIIe siècle. L'ouvrage est un traité de spiritualité centré sur les thèmes du mépris du monde et de l'excellence de la voie cartusienne, et transmis par deux manuscrits, qui véhiculent deux versions de la même oeuvre, une courte et une longue. L'introduction et le commentaire se sont notamment attachés à exposer les questions critiques posées par les manuscrits, à présenter l'auteur, sa personnalité spirituelle et son oeuvre, et à justifier notre choix de n'éditer ici que la version courte du Liber. Plusieurs points d'intérêt ont été relevés, comme la personnification de la mort, qui tourne l'oeuvre vers la fin du Moyen Âge, ou la teneur autobiographique de l'ouvrage, qui mêle les genres littéraires d'un traité et d'un récit. Le texte est un précieux témoin de la sensibilité religieuse du XIIIe siècle.

  • Titre traduit

    Hugues de Miramar, Liber de miseria hominis : first edition, with introduction, translation and commentary


  • Résumé

    This thesis is the first edition, with introduction, translation and commentary, of the Liber de miseria hominis by Hugues de Miramar, a Carthusian monk who lived in Montrieux in the middle of the XIIIth century. The work is a spiritual treatise mainly dealing with the themes of world contempt and of the excellence of the carthusian creed, taking the shape of two manuscripts, that offer two versions of the same work, a shorter one and a longer one. In the introduction and the commentary, particular attention was paid to setting out the critical questions raised by the manuscritps, to presenting the author, his spiritual individuality and his work, and to justifying our choice of editing here only the shorter version of the Liber. Several points seemed worthy of interest, namely the personification of death, that sets the work circa the end of the Middle Ages, as well as the autobiographical content of the book, which blends the literary styles of a treatise and a retrospective first-person narrative. The text provides priceless evidence of religious sensitivity in the XIIIth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (363, 571-728 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 671-694. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2004.MON-56
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Saint Charles.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TH-04-WEND-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.