Le lexique des verbes d'expérience visuelle en allemand

par Sylvain Farge

Thèse de doctorat en Études germaniques et scandinaves

Sous la direction de Roger Sauter.

Soutenue en 2004

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette étude sémasiologique des verbes d'expérience visuelle en allemand, fondée sur l'examen des tournures possibles ou refusées, montre que : ces verbes se divisent en deux catégories selon qu'ils présentent le procès depuis la perspective du sujet percevant (e. G. Sehen) ou celle de l'objet perçu (e. G. Leuchten), les principaux verbes sont deux à deux symétriques : sehen/ leuchten (relation bilatérale), schauen/scheinen (relation de tension), gucken/strahlen (activité centrée sur une seule instance), blicken/glänzen (activité permise par un facteur tiers), le sémantisme de chaque verbe se fonde sur le sche��ma prévisionnel, structure renfermant tous les emplois potentiels des signifiants concernés. La structure du lexique examiné repose sur les rapports entre les schémas de ses verbes. Cette étude ouvre des perspectives à l'étude de la polysémie et peut apporter des informations précieuses à une linguistique soucieuse d'ancrer l'examen du langage dans l'expérience du monde.


  • Résumé

    The semasiological analysis of german verbs of vision consisting in checking which constructions they accept or not shows that : they are divided into two categories : the ones present the process from the perspective of the perceiving subject (sehen. . . ) and the others in that of the perceived object (leuchten. . . ), the main verbs form pairs based on these perspectives : sehen/leuchten (bilateral relationship), schauen/scheinen (relationship of tension), gucken/strahlen (activity of an only element), blicken/glänzen (an activity depending upon an external factor to develop), the semanticism of each verb is based on a previsional scheme, a structure that makes it possible to foresee which constructions are accepted and which are not. The structure of the field rises out of the relationship between schemes. This essay offers new ways to the analysis of polysemy and could be highly profitable for cognitive linguists eager to root the analysis of language in the experience of the world

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (700 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 686-691

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2004.MON-53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.