L' esthétique du sublime dans les peintures d'Henry Füssli (1741-1825) d'après les pièces de William Shakespeare

par Nathalie Pourcel-Padilla

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Elisabeth Soulier-Détis.

Soutenue en 2004

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Artiste anglo-suisse, Johann Heinrich Füssli (1741-1825) reste l'une des figures majeures de la peinture shakespearienne qui vit le jour en 1728 avec William Hogarth. Füssli met en œuvre une esthétique du sublime dans le traitement de l'espace et dans celui du corps humain. Bien qu'il ait recours à des théories du sublime comme celle d'Edmund Burke (qui fut appliquée à la peinture par de nombreux peintres shakespeariens ou non), de John Dennis, ou de Jonathan Richardson, l'artiste exprime une forme picturale de sublime qui paraît originale en comparaison de celles choisies par ses contemporains. Au sublime de privation s'oppose un sublime de révélation, fondé sur l'expression des effets physiologiques des émotions de terreur ou d'admiration. La science a également un rôle à jouer dans cet expressionnisme émotionnel, puisque la dissection ou l'entomologie permettent à Füssli de représenter le corps humain plus puissant qu'il ne l'est. Les personnages shakespeariens sont alors grandis.

  • Titre traduit

    The aesthetics of the sublime in the paintings of Henry Fuseli (1741-1825)


  • Résumé

    Henry Fuseli (1741-1825), an Anglo-Swiss artist, is one of the main figures of the Shakespearean painting, born in 1728 with William Hogarth. Fuseli uses an aesthetic of the sublime in his treatment of space and in that of the human body. Even if he resorted to theories of the sublime such as Edmund Burke's (it was applied to painting by different painters), John Dennis', or Jonathan Richardson's, the artist expresses an uncommon pictorial form of the sublime compared to that chosen by his contemporaries. The sublime of privation is opposed to the sublime of revelation, founded on the expression of the physiological effects of the emotions of terror or admiration. Science equally plays a role in this emotional expressionism, as Fuseli represents a potentially ideal human body through the pictorial reference to dissection or to entomology. The Shakespearean characters are thus elevated.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

L'esthétique du sublime dans les peintures shakespeariennes d'Henry Füssli, 1741-1825


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 356-382. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2004.MON-50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'esthétique du sublime dans les peintures shakespeariennes d'Henry Füssli, 1741-1825
  • Dans la collection : Histoires et idées des arts
  • Détails : 1 vol. (420 p.)
  • ISBN : 978-2-296-06654-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [351]-370. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.