Obésité de l'enfant : perturbations de l'insulinosensibilité et de l'utilisation des substrats énergétiques à l'exercice au cours de la puberté : intérêt du réentraînement

par Frédérique Brandou

Thèse de doctorat en Sciences du mouvement humain. Physiologie

Sous la direction de Jean-Frédéric Brun.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'existence d'une obesite au cours de l'enfance constitue un facteur de risque d'exces ponderal a l'age adulte, et ce risque est d'autant plus eleve au cours de la periode pubertaire. En effet, la puberte entraine des modifications physiologiques aux niveaux anthropometriques et metaboliques, pouvant devenir pathologiques si la puberte est associee a l'obesite. Le but de ce travail etait d'evaluer les modifications metaboliques (insulinosensibilite et utilisation des substrats energetiques au cours de l'exercice) chez l'enfant sain et obese au cours de la puberte et de preciser les effets d'un entrainement individualise. Nous avons compare la sensibilite a l'insuline (si) avec l'hyperglycemie provoquee par voie orale et les index de prediction de si (homa-ir, 40/i,. . . ). Bien que ces index predisent si dans certaines populations (adultes sedentaires), notre etude montre qu'ils ne sont pas valides chez les enfants sains et obeses au cours de la puberte. Nous avons evalue la balance glucido-lipidique a l'aide de la calorimetrie indirecte d'effort. Ceci montre que la puberte modifie la balance des substrats energetiques dans le sens d'une diminution de l'oxydation lipidique, lorsque celle-ci est rapportee a la masse maigre. A partir de la, la prescription de l'exercice est realisable. Nous avons donc propose un reentrainement individualise de deux mois a partir d'une intensite de travail qui permet une oxydation maximale des lipides : le lipox max. Celui-ci montre une augmentation de l'oxydation des lipides a l'effort. Enfin, nous avons compare ce reentrainement a faible intensite avec un entrainement a haute intensite. Cette etude montre une dependance plus precoce de l'utilisation des glucides au cours de l'exercice apres un entrainement a haute intensite. En conclusion, en periode pubertaire, il existe chez l'enfant obese, des perturbations de la sensilite a l'insuline. Cependant, celle-ci ne peut pas etre mise en evidence de facon fiable par les index. Par ailleurs, l'enfant obese presente une glucodependance precoce a l'exercice qui peut etre amelioree par l'entrainement a faible intensite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 164-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2004.MON-17
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Universitaire Historique de Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2004.MON-17
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-045768
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.