L'arbitrage en matière civile du XVIIe au XIXe siècle : l'exemple de Montpellier

par Carine Jallamion

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Bernard Durand.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    L'arbitrage en matière civile n'est que peu pratiqué aujourd'hui. En revanche son développement fut historiquement important. L'histoire de l'arbitrage est double. C'est d'abord celle d'un mode extrajudiciaire de règlement des litiges qui eut parfois toute la faveur du législateur, mais qui a aussi subi, en raison de la concurrence qu'il est supposé faire à la justice étatique, les atteintes du pouvoir politique et des juges eux-mêmes. L'histoire de l'arbitrage est aussi celle, tout autre, de sa pratique quotidienne, envisagée d'après les sources montpelliéraines. Les parties, bien loin des préoccupations judiciaires, cherchent avant tout par le biais du compromis, à façonner contractuellement l'arbitrage afin qu'il réponde au mieux à leurs besoins spécifiques. Cette pratique de l'arbitrage, par laquelle les parties font prévaloir "leur droit" à celui imposé par l'Etat, reste quasi-inchangée pendant deux siècles et ne subit que très peu les effets du temps.

  • Titre traduit

    Arbitration in civil matters from the XVIIth to the XIXth century : the example of Montpellier


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (471 p.) f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 447-465. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : HTH 2004 JAL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.