Economie de l'enseignement supérieur en France : une analyse cliométrique

par Magali Jaoul

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Diebolt.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 .

  • Titre traduit

    Economics of higher education en France : a cliometric analysis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A partir de l'hypothèse d'Aghion et Cohen (2003) selon laquelle le rôle de l'éducation dans le processus de croissance d'un pays varie selon la proximité de la frontière technologique, l'objectif de cette thèse est d'analyser, d'un point de vue cliométrique, l'influence de l'enseignement supérieur sur l'économie, tant au plan micro-économique en termes de réussite individuelle, qu'au plan macro-économique en termes de croissance. Ces deux orientations font l'objet de deux parties où après avoir présenté et testé empiriquement les modèles théoriques correspondants, nous proposons un essai de modélisation du rôle de l'enseignement supérieur. Nos conclusions sont doubles : au plan micro-économique, le rôle de l'enseignement supérieur est fonction du contexte économique et social dans lequel se situe l'individu. Au plan macro-économique, l'enseignement supérieur est cause ou conséquence de la croissance selon le niveau de développement du pays et ses objectifs de politique économique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 346 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 306-333. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2004 JAO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.