Biais cognitifs et formation des prix sur les marchés financiers

par Michael Kaestner

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Véronique Bessière et de Jacques Teulié.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 .

  • Titre traduit

    Cognitive biases and its implications for price formation on financial markets


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux en finance comportementale tentent, depuis quelques années, d'expliquer certaines des anomalies constatées, en abandonnant l'idée de rationalité de l'investisseur, pourtant centrale à l'hypothèse d'efficience des marchés. En effet, des travaux empiriques et expérimentaux récents ont confirmé qu'au lieu de se compenser, les erreurs de jugements commises par les individus, influencent le comportement des cours des titres sur les marchés financiers. L'objectif de notre travail est de permettre une meilleure compréhension des biais cognitifs, lesquels affectent les processus mentaux de traitement de l'information et de prise de décision. Nous proposons, dans un premier temps, un cadre de modélisation général de la formation des prix sur les marchés, en introduisant, dans un second temps, des erreurs cognitives particulières. Les caractéristiques de prix, telles que le prix d'équilibre espéré, sa volatilité, mais également les volumes d'échanges, peuvent être analysées pour chaque forme fonctionnelle spécifique à chaque biais. Ce travail théorique sur certains des biais cognitifs a été complété par une étude empirique à partir de données prévisionnelles et réelles relatives aux annonces trimestrielles de résultat d'entreprises américaines cotées sur la période 1983-1999. Nous avons sélectionné ceux des événements qui indiquent des biais cognitifs potentiellement importants : soit un biais d'ancrage aux bénéfices passés, soit alternativement un biais de représentativité qui intervient en raison d'une série de surprises d'annonces passées similaires. Nos résultats montrent que ces événement sont marqués, au moment de l'annonce de résultat récente, par des rentabilités anormales, importantes et significatives et indiquent un phénomène de correction de la phase de sous ou sur-réaction antérieure supposée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 282 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-272

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2004 KAE
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 06-1041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.