La légitimité du conseil aux TPE : le cas d'une pépinière d'entreprises technologiques innovantes

par Olivier Cullière

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Michel Marchesnay.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 .

  • Titre traduit

    The legitimacy of external advice to very small business : the case of an incubator of innovating technological companies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les très petites entreprises, caractérisées par un effectif réduit, ne disposent pas des compétences internes nécessaires à la résolution des problèmes variés qui se posent à elles. Pourtant, la sollicitation de conseillers externes reste faible. Pour expliquer ceci, cette contribution se focalise sur le sentiment d'inadaptation de ces services par rapport aux attentes des dirigeants. L'auteur propose donc de conceptualiser le phénomène à travers la perception de la légitimité des prestataires de conseil. Dans une perspective exploratoire, la situation des firmes nouvelles est particulièrement intéressante à analyser, en termes de pérennisation par le recours aux organismes de soutien à la création. Une étude de cas est menée auprès d'une pépinière de petites entreprises technologiques innovantes. Le but est de déterminer quelle légitimité d'accompagnateur cette structure organise, à travers son propre dispositif d'assistance, à la fois pour elle-même et pour le conseil en management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 391 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 339-360. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2004 CUL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.