La consommation alimentaire urbaine entre l'uniformisation et les particularismes : Application au cas libanais

par Hanane Mouawad

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Martine Padilla.

Soutenue en 2004

à Montpellier 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The urban food comsumption between the standardization and the particularisms. A case study in Lebanon


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le processus d'urbanisation rapide est le dénominateur commun des pays en voie de développement. Il influence considérablement les aspects démographiques, sociaux et économiques de la ville, engendrant de profondes modifications des comportements alimentaires. Ces comportement urbains constituent-ils une rupture par rapport au milieu rural ? Sont-ils uniformes ou conservent-ils certains particularismes ? Telles sont les questions majeures. Dans une première partie, les bases théoriques et méthodologiques sur lesquelles repose cette thèse ont été développées. Nous avons analysé le processus d'urbanisation et les intenses confrontations culturelles urbaines qui donnent lieu à différentes réactions allant de la résistance à l'acculturation avec les cas intermédiaires de métissages. Ainsi, la consommation alimentaire urbaine, ses caractéristiques et sa construction ont été étudiées et les tendances à l'uniformisation et la résistance de l'alimentation locale à travers l'attachement aux particularismes analysées. Enfin, la créolisation entre modernité et traditions alimentaires a été étudiée. La deuxième partie situe l'étude dans son contexte empirique (le Liban) et analyse les résultats de l'enquête de terrain. Notre analyse a démontré que la dépendance du Liban du marché mondial pour la satisfaction de ses besoins alimentaires a peu varié au cours des quarante dernières années (située en moyenne à 79 %). Ainsi, la crainte d'une dépendance alimentaire accrue avec l'urbanisation avec une population urbaine qui a été multipliée par 4 sur ces quarante dernières années n'a globalement pas été confirmée par les faits dans le cas libanais. Les données empiriques recueillies par questionnaires ont prouvé qu'au Liban, ni la tradition ni la modernité alimentaire ne sont l'apanage exclusif de la ville ou des villages. Les tendances vers la modernité et la tradition se rencontrent en ville comme dans les villages. Il serait de même plus judicieux de parler de compromis que de dualité au sein de la consommation domestique ; ce compromis semble s'effectuer par différentes combinaisons entre pratiques d'approvisionnement, pratiques de préparations, pratiques de consommation et produits consommés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(466, 103 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 418-461. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2004 MOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.