Ingénierie d'anticorps anti-toxines : Applications au diagnostic et au traitement des envenimations scorpioniques

par Nicolas Aubrey

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Max Goyffon.

Le président du jury était Max Goyffon.

Le jury était composé de Jacques Aubry, Philippe Billiald, Christine Devaux, André Ménez.

Les rapporteurs étaient Johan Hoebeke, Claude Granier.


  • Résumé

    Les anticorps monoclonaux murins IgG 9C2 et IgG 4C1 reconnaissent les trois neurotoxines AahI, AahIII et AahII responsables de la toxicité du venin du scorpion androctonus australis hector chez les mammifères. Les ADNc de ces anticorps, ont été clonés puis assemblés en gènes qui codent pour des fragments monospécifiques (Fab, scFv, diabody) ou bispécifiques (scFv en tandem). Les protéines recombinantes conservent les propriétés des anticorps parents et neutralisent les neurotoxines. Le diabody a une activité protectrice quand il est injecté par voie intrapéritonéale à des souris expérimentalement envenimées avec la toxine AahI. Un immunoconjugué recombinant a également été conçu afin de détecter de façon rapide et sensible la toxine AahI (0,6 ng/ml). Les anticorps recombinants ouvrent ainsi de nouvelles perspectives pour le diagnostique et le traitement des envenimations

  • Titre traduit

    Anti-toxin antibody Engineering : Applications in the diagnosis and the treatment of scorpionic envenomations


  • Résumé

    9C2 and 4C1 are murine monoclonal IgG that participate in the neutralization of androctonus australis hector scorpion venom. They recognize AahI, AahIII and AahII, three main neurotoxins responsible for almost all the toxicity of the venom when injected into mammals. We cloned the antibody variable region coding genes from 9C2 and 4C1 hybridoma cells and constructed genes encoding monospecific fragments (Fab, scFv (single-chain Fragment variable), diabody) or bispecific fragments (Tandem scFv). The antibody fragments reproduce the properties of the parent antibody and neutralize the scorpion neurotoxins. The diabody demonstrated protective activity when injected intraperitonally in mice experimentally envenomed with toxin AahI. Ain addition an immunoconjugate was designed to develop rapid and sensitive immunoassays for the detection of the toxin AahI accurately to 0. 6 ng/ml. Thus recombinant antibodies open up new perspectives for the diagnosis and the treatment of envenomation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (3-98-XXVII f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-98 et f. I-XXVII

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2004 -- 30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.