Phylogénie moléculaire et morphologique des annélides

par Vincent Rousset

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Fredrik Pleijel.

Le jury était composé de Guillaume Lecointre, Mark Siddall, Simon Tillier.

Les rapporteurs étaient Mari Källersjö, Pierre Darlu.


  • Résumé

    Les relations entre les groupes majeurs d'Annelida ne sont toujours pas résolues, bien que ces questions aient été évaluées antérieurement dans des études morphologiques et moléculaires. Au travers de quatre études, nous avons tenté de répondre à certaines de ces questions. (1) Des analyses de parcimonie sur des données morphologiques et moléculaires (ARNr 28S) ont été réalisées afin d'évaluer les relations phylogénétiques d'Alvinellidae, polychètes inféodés aux sources hydrothermales. Nos résultats indiquent que : Trichobranchidae est un taxon séparé de Terebellidae et pourrait être le groupe-frère d'Alvinellidae, et Ampharetidae et Terebellidae sont monophylétiques mais des évaluations complémentaires sont nécessaires. (2) Nous avons évalué la position phylogénétique des vestimentifères et pogonophores, considérés depuis peu comme une famille de polychètes, Siboglinidae. Les analyses combinées de l'ARNr 18S et 28S et des données morphologiques ont fourni un fort support pour la relation de groupe-frère entre Siboglinidae et Oweniidae et pour la monophylie de Terebelliformia mais démontrent que les délimitations de Terebellida et Sabellida nécessitent des investigations supplémentaires. (3) En utilisant l'ARNr 18S, 28S et 16S, nous avons analysé les relations et la position phylogénétique de Clitellata (vers de terre et sangsues). Les analyses de parcimonie et bayésienne indiquent que Clitellata a une position dérivée à l'intérieur des polychètes, groupe-frère d'un sous-groupe de Scolecida polyphylétique et que la délimitation des polychètes est problématique. (4) Des résultats issus d'analyses bayésienne et de parcimonie, basés sur 117 taxons terminaux et des données de l'ARNr 18S, 28S, 16S et histone H3 indiquent la polyphylie des annélides en raison de la position d'un siponcle, d'une némerte, d'un échiurien, d'un brachiopode et de deux mollusques à l'intérieur des polychètes, la polyphylie de la majorité des grands clades de polychètes et corroborent les résultats de la troisième étude sur la position de Clitellata.


  • Résumé

    Interrelationships among the major Annelida groups remain unresolved, although addressed earlier both in molecular and morphological studies. We attempted to answer to some of these issues in four studies. (1) Combined parsimony analyses of 28S rRNA and morphological data to assess the relationships of Alvinellidae, a group known only from deep-sea hydrothermal vents. Our results indicate that : Trichobranchidae is separate from Terebellidae and may be the sister of Alvinellidae, and Ampharetidae and Terebellidae are monophyletic but require further attention. (2) We assessed the phylogenetic position of Siboglinidae (the previous phyla Pogonophora and Vestimentifera, but now nested within polychaetes). Combined parsimony analyses of molecular (18S and 28S rRNA) and morphological data provide strong support for a sister-group relationship between Siboglinidae and Oweniidae, and for the monophyly of Terebelliformia, but demonstrate that the delineations of Terebellida and Sabellida require further study. (3) Based on 18S, 28S and 16S rRNA sequences, we analysed relationships and position of clitellates (earthworms and leeches). Parsimony and bayesian analyses indicate that clitellates have a sistergroup within polychaetes, consisting of a subgroup of a polyphyletic Scolecida, but also delineation problems with polychaetes and annelids. (4) Results obtained from parsimony and bayesian analyses of 117 terminals and 18S, 28S, 16S rRNA and histone H3 sequences indicate polyphyly of Annelida, owing to the nested positions of one sipunculan, one nemertean, one brachiopod and two molluscs, polyphyly of major groups of polychaetes and corroborate the results of the third study on the position of Clitellata.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 174-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2004 -- 05
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.