Le destin des formalismes : à propos de la forme des plantes : pratiques et épistémologies des modèles face à l'ordinateur

par Franck Varenne

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Girolamo Ramunni.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Après les " lois mathématiques " (19ème siècle) et les " modèles mathématiques " (années 1930), les sciences dites " non-exactes " recourent aux simulations numériques (années 1950) puis informatiques (années 1970). À cela, plusieurs raisons : la complexité des objets, l'évolution de la référence que représente la physique avec ses nouveaux formalismes, l'évolution conjointe des techniques de calcul (matérielles et formelles), enfin l'émergence de l'ordinateur et des langages évolués. Or, la modélisation puis la simulation imposèrent des réévaluations du rôle épistémique dévolu aux formalismes depuis la mécanique rationnelle. Pour livrer un pan d'histoire des sciences et des techniques de modélisation, une histoire intégrative et compréhensive est nécessaire. Avec cet angle de vue, sensible aux philosophies de l'époque, aux ontologies des acteurs, comme aux contraintes techniques des formalismes, des instruments et des institutions, on peut voir trois grandes époques dans le destin récent des formalisations des plantes : un déracinement par rapport à la classique supposition d'un fondement dans le réel des lois mathématiques (1922-1937) ; une dispersion des formalismes et une expansion des modèles théoriques et pragmatiques (1938-1967) ; enfin une convergence des formalismes et des axiomatiques autour des infrastructures informatiques pluriformalisées (à partir de 1967). Notre thèse historique et épistémologique est celle-ci : l'ordinateur, après avoir amplifié la dispersion des formalismes, tend à la neutraliser en offrant un nouveau terrain d'expérimentation. Le rejet des représentations fidèles (iconoclasme) des actuelles épistémologies est à rectifier en profondeur.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The fate of formalisms : about the form of plants : practices and epistemologies of models facing computer


  • Résumé

    After the "mathematical laws" (19th century) and the "mathematical models" (1930's), sciences known as "not-exact" resorted to digital simulations (1950's) then to informatics simulations (1970's). With that, several reasons: the complexity of their objects, the evolution of physics (which is a reference) with its new formalisms, the joint evolution of the techniques of calculation (material and formal), finally the emergence of computer and the advanced languages. However, modelling then simulation imposed revaluations of the epistemic role reserved for the formalisms since the mechanics. To trace back a part of the history of sciences and techniques of modelling, an integrative and understanding history is necessary. With this standpoint, particularly receptive to philosophies of the time and to ontologies of the actors, as to the technical constraints of the formalisms, the instruments and the institutions, one can see three great periods in the recent fate of formalizations of the plants: an uproot compared to the traditional assumption which states that the mathematical laws are founded on the reality (1922-1937); a spreading of the formalisms and an expansion of theoretical and pragmatic models (1938-1967); finally a convergence between formalisms and between axiomatics around the pluriformalized data processing infrastructures (since 1967). Thus, our historical and epistemological thesis is this one: the computer, after having amplified the dispersion of the formalisms, tends to neutralize it by offering a new ground of experimentation. The rejection of the faithful representations (iconoclasm) in current epistemologies is to be rectified in-depth.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par J. Vrin à Paris

Du modèle à la simulation informatique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (828 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 610-698. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004 VAR (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par J. Vrin à Paris

Informations

  • Sous le titre : Du modèle à la simulation informatique
  • Dans la collection : Mathésis , 1147-4920
  • Détails : 1 vol. (249 p.)
  • ISBN : 978-2-7116-1925-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [213]-234. Notes bibliogr. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.