La ville des élites locales : pouvoir, gestion et représentations en banlieue parisienne, 1860-1914

par Juliette Aubrun

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yves Lequin.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La ville des élites locales se propose d'observer la banlieue parisienne comme un espace modelé par l'action édilitaire dès 1860. Le terrain étudié est défini par l'appartenance politique précoce au républicanisme, mais aussi par une relative homogénéité du peuplement, du tissu industriel et des paysages : l'enquête permet ainsi de réfléchir aux pratiques, au recrutement édilitaire et aux modèles urbains qui contribuent à façonner la ville dans une banlieue ordinaire. Le local peut-il être un "laboratoire des réformes" urbaines, à l'instar des cercles intellectuels parisiens ou des expériences sociales innovantes entreprises dans les "banlieues rouges" de l'entre-deux-guerres ? Après avoir montré l'ordinaire et le quotidien de cet espace, la thèse s'attache aux édiles en s'efforçant de les faire sortir de l'anonymat. Le maire de la banlieue ordinaire de Paris n'est ni un cultivateur enrichi, ni un prête-nom pour un bourgeois absentéiste. Les édiles locales apparaissent ainsi comme des édiles moyennes, ordinaires jusque dans leur quotidien. Il s'agit ensuite d'observer la gestion quotidienne de la ville par ces édiles ; l'évolution du recrutement mayoral est accompagné d'une évolution dans les pratiques urbaines, où le modèle urbain de Paris joue un rôle de plus en plus important. Par ailleurs, le regroupement intercommunal permet aux maires de banlieue de trouver dans l'union une politisation de leur autonomie revendiquée face à la capitale. Enfin, la construction d'une image de la banlieue avant 1914, au travers des discours, des plans et des cartes postales, montre la diversité de la banlieue parisienne, associant parfois avec ambiguïté banlieues noires et vertes.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The city of urban elites takes as its subject matter the Paris suburbs and argues that their development was decisively informed by the actions of municipal magistrates from as early as 1860. The suburbs under consideration are remarkable for displaying early a shared allegiance to republican politics, but also for the relative homogeneity of their populations, industrial activities and urban landscapes -so that this study doubles as an examination of the selection processes used for the appointment of town magistrates, of their practices and of the urban development models which helped turn a nondescript suburban into a proper urban setting. May not town government prove to have been as much of a "motor of reform" in this regard as Parisian intellectual circles or the innovative social experiments undertaken in the so-called "red-suburbs" of the inter-war period ? The dissertation begins by a depiction of the ordinariness and of the daily routines of these suburbs before turning the spotlight onto the municipal magistrates themselves in an effort to rescue them from anonymity. The mayor of an average Paris suburb was neither an agricultural labourer made good, nor a stooge for an absentee bourgeois. On closer scrutiny, town magistrates appear to have been average people, living ordinary lives in their commonplace surroundings. That having been established, the focus shifts to the daily management of town affairs by these magistrates and the manner in which gradual changes in mayors' profiles translated into changes of style, method and emphasis, with Paris offering an increasingly influential model for new urban initiatives. At the same time, groupings of parishes allowed suburban mayors to articulate politically through union their claim for autonomy from the capital city. Lastly, the construction through speeches, maps and postcards of a multiplicity of representations of the Paris suburbs before 1914 revealed their diversity, sometimes uneasily juxtaposing industrial landscapes and greener areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (886 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 778-815. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004 AUB (1-3)
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : AUBRUN
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.