Les cadis d'Iraq à l'époque abbaside : organisation administrative et rapports au pouvoir (132/750-334/945)

par Mathieu Tillier

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Thierry Bianquis.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    À l'époque médiévale, les cadis se trouvent à la croisée de deux mondes : celui des institutions étatiques et celui des juristes privés. Cette thèse tente d'analyser les rapports entre les cadis d'Iraq et le pouvoir entre la révolution ‘abbâside en 132/750 et l'arrivée des Bûyides en 334/945. Nous nous interrogeons dans un premier temps sur le lien de délégation qui unit les cadis aux gouverneurs, puis aux califes, en essayant de voir dans quelle mesure la nouvelle dynastie réforme l'administration judiciaire, et quels sont les critères qui président au choix des cadis. L'étude des districts judiciaires conduit par ailleurs à se demander dans quelle mesure la justice des cadis couvre l'ensemble du territoire iraqien, et à analyser les structures hiérarchiques qui les relient au pouvoir central. Certaines déficiences constatées sont compensées par l'élaboration de procédures destinées à assurer une continuité géographique et temporelle de la judicature. Le rôle de Bagdad, qui s'affirme peu à peu comme le centre nerveux du système judicaire iraqien, est également analysé. Nous étudions enfin les relations quotidiennes entre la judicature et le pouvoir, et tentons de voir dans quelle mesure les cadis sont instrumentalisés par leurs délégants à des fins politiques. Face à aux interventions du pouvoir dans le domaine judiciaire, de plus en plus considérées comme illégitimes, la réflexion des cadis et des autres savants conduit à modifier sensiblement le statut du cadi au sein de la société.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œqadis of Iraq during the abbasid period : administrative organization and relationships with political power (132/750-334/945)


  • Résumé

    During the medieval period, the qâdîs are situated between two worlds: that of state institutions and that of private lawyers. This thesis seeks to analyze relationships between the Iraqi qâdîs and state power between the ‘abbâsid revolution in 132/750 and the establishment of the bûyid dynasty in 334/945. We first consider the structure of delegated power that links the qâdîs with the governors, then to the caliphs; we then attempt to establish the degree to which the new dynasty reforms the judicial administration, and examine the criteria that govern the choice of the qâdîs. Having considered the Iraqi judicial districts, we turn to consider the extent to which the juridical authority of the qâdîs covers all the Iraqi territory, and analyze the hierarchical structures that connect them to the central organization of power. Certain deficiencies are shown to be compensated by the elaboration of procedures intended to ensure their geographical and temporal continuity. As Baghdad progressively affirms itself as the nervous center of the Iraqi judicial system, its role in these processes is also analyzed. Finally, we explore the daily relationship between the judicature and power, and attempt to discover the means by which the qâdîs may be used by their délégants for political purposes. Given the intervention of political power in the judicial field, which are increasingly perceived to be illegitimate, the thought of the qâdîs and other scholars lead to an important re-consideration of the qâdî's status in society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (892 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 855-887

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de recherches sur Byzance, l'Islam et la Méditerranée au Moyen Age. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque d'études doctorales juridiques de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.