Lexiques proto-bantous : étude des cooccurrences segmentales et supra-segmentales

par Gisèle Teil-Dautrey

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Lolke J Van der Veen.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d'étude les lexiques proto-bantous reconstruits par Meeussen et Guthrie. L'objectif est de définir la structure phonologique des unités lexicales à travers la fréquence des cooccurrences segmentales et supra-segmentales reconstruites. Une fois les tendances générales et les contraintes phonotactiques décrites, des problématiques sont abordées à propos des reconstructions segmentales et des processus d'assimilation et de dissimilation. Les contraintes révélées entre tons et consonne initiale indiquent que la fréquence de la bilabiale voisée *b avec le ton H supporterait une analyse en termes de consonne implosive plutôt qu'explosive. Le déséquilibre entre la consonne vélaire *g et les tons, et ses similarités avec la palatale *y signalent que cette consonne *g était dans une dynamique d'amui͏̈ssement à l'époque proto-bantoue et que le ton haut a favorisé cet amui͏̈ssement. La palatale voisée représenterait plusieurs entités : un segment palatal à part entière (fricatif ou affriqué) et une deuxième entité regroupant des étymons à initiale vocalique, des étymons à initiale vélaire et des étymons ayant intégré un élément préfixal. Les contraintes entre segments à distance ont montré que l'harmonie vocalique n'avait pas été reconstruite de façon régulière en proto-bantou. Les thèmes nominaux évoquent un processus non abouti et pas totalement en écho avec les règles décrites pour les langues actuelles. Le lien de dépendance qui émerge des cooccurrences consonantiques tend vers une différenciation des lieux d'articulation et une harmonisation du voisement et de la nasalité. Ces contraintes ont certainement motivé le processus de dissimilation qu'est la règle de Dahl, en venant combler des distributions non reconstruites en proto-bantou.

  • Titre traduit

    Proto-Bantu lexicons : segmentals and supra-segmentals co-occurrences


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This PhD focuses on the proto-Bantu lexicons that were reconstructed by Meeussen & Guthrie. It aims to define the phonological structure of the lexical units on the basis of the frequencies of the reconstructed segmental and supra-segmental co-occurrences. Once the general tendencies and phonotactic constraints are described, various questions are addressed regarding the segmental reconstructions and the processes of assimilation and dissimilation. The emphasized constraints between tones and initial consonant indicate that the frequency of co-occurrence of the bilabial voiced consonant *b with tone H rather supports an analysis in terms of implosive rather than explosive consonant. The imbalance between the velar consonant *g and tones, as well as its similarities with the palatal consonant *y both suggest that this consonant *g was experiencing a process of weakening during the Proto-Bantu period; this process was partly favoured by the high tone. The voiced palatal consonant would in fact represent several entities: a fully palatal segment (fricative or affricate) and a second entity gathering together i) etymons with a vowel in initial position, ii) etymons with a velar initial consonant and iii) etymons having integrated a prefixed element. The constraints between distant segments have shown that vowel harmony had not been reconstructed in a regular way in Proto-Bantu. The nominal themes seem to undergo an unfinished process and do not apparently echoe the rules applied to modern languages. A relation of dependency emerges from co-occurrences of consonants and leads to a differenciation of the places of articulation and a levelling of voicing. The process of dissimilation also known as Dahl's rule was likely induced by the former constraints.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 379 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-203

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.