La représentation cognitive du temps et de l'espace : étude pragmatique des données linguistiques en français et dans d'autres langues

par Tijana Ašić

Thèse de doctorat en Sciences cognitives. Sciences du langage

Sous la direction de Anne Reboul et de Jacques Moeschler.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 en cotutelle avec Genève .


  • Résumé

    Tous les travaux notent la proximité entre la représentation du temps et celle de l'espace, quelle que soit la langue considérée. Dans une perspective comparative, portant à la fois sur des langues indo-européennes - français, anglais, langues slaves - et non indo-européennes - arabe, swahili, louo, kikuyu, japonais -, le but de la présente thèse est d'examiner l'hypothèse selon laquelle la proximité entre la représentation linguistique de l'espace et celle du temps correspond à une proximité entre les représentations cognitives de l'espace et du temps. Nous partirons de l'hypothèse selon laquelle la représentation de l'espace précède et détermine au moins partiellement celle du temps, sur la base d'abstractions cognitives communes. A partir d'un corpus large tiré de textes littéraires et portant sur les prépositions du français, nous proposerons une sémantique pour ces prépositions sur la base de l'ontologie spatiale de Casati et Varzi, sémantique que nous confronterons ensuite aux données de l'anglais, des langues slaves, du swahili, du louo, du kikuyu, du japonais et de l'arabe. Notre conclusion est que l'hypothèse selon laquelle la cognition de l'espace précède et conditionne celle du temps explique également la proximité entre leurs représentations linguistiques.

  • Titre traduit

    The cognitive representation of space and time : a pragmatic study of linguistic data from French and other languages


  • Résumé

    All works note the proximity between the representation of time and the representation of space, whatever the language considered. In a comparative perspective, bearing both on indo-European - French, English, slavic languages - and non-indo-European languages - Arab, Swahili, Louo, Kikuyu, Japanese -, the goal of the present work is to examine the hypothesis that the proximity between the linguistic representation of space and that of time corresponds to a proximity between their cognitive representations. We take as our starting point the hypothesis that the representation of space precedes and constrains that of time, on the basis of common cognitive abstractions. From a wide corpus drawn from literature and bearing on French prepositions, we will propose a semantics for those prepositions on the basis of Casati and Varzi's spatial ontology. We will then confront this semantics to data drawn from English, Slavic languages, Swahili, Louo, Kikuyu, Japanese and Arab. Our conclusion is that the hypothesis according to which the cognition of space precedes and constrains that of time also explains the proximity between their linguistic representations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (467 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.445-460

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.