Assistance et secours auprès des étrangers : le Service social d'aide aux émigrants (SSAE) : 1920-1945

par Lucienne Chibrac

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Yves Lequin.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Au sortir de la Première Guerre mondiale, le coup d'arrêt donné à la politique américaine d'immigration a pour conséquence l'interruption involontaire des vagues migratoires traversant l'Europe. Un mouvement philanthropique américain se soucie des effets de cette politique et crée un vaste réseau de services sociaux chargés de porter secours aux familles et aux enfants qui, dans les villes et les ports, attendent souvent en vain le laissez-passer vers les Etats-Unis. C'est la création de l'International Migration Service qui, en France, deviendra en 1926 le Service Social d'Aide aux Emigrants (SSAE). Pendant les années trente, le SSAE va largement dépasser ces tâches d'assistance pour proposer aux pouvoirs publics la mise en place d'une politique sociale liée à la main-d'œuvre étrangère ainsi qu'au regroupement familial, à l'aide aux réfugiés et aux rapatriements de certains étrangers. L'arrivée de la guerre et de l'Occupation menacent l'existence du service. Il parvient néanmoins à conserver ses moyens d'action et voit ses attributions se développer en matière d'assistance sociale. Il intervient dans les camps d'internement et assure la gestion de fonds d'aide pour les réfugiés. Il travaille avec les autorités du Gouvernement de Vichy mais aussi avec toutes les œuvres de secours, israélites pour la plupart. L'intensification de la répression envers la population juive engage certaines professionnelles à dépasser le cadre du strict légalisme. Elles participent à des sauvetages d'enfants et assistent des familles vivant en clandestinité. Ainsi, entre légalisme et actions clandestines, le SSAE tente jusqu'à la fin de la guerre de concilier pragmatisme et humanisme.


  • Résumé

    At the end of the First World War, the stop given to the American immigration policy had as a consequence the involuntary interruption of the migratory waves through Europe. A philanthropic American movement is concerned with the effects of this policy, and creates a vest network of social services in charge of helping the families and the children who, in the cities and the harbors, are often waiting for a pass towards the United States vainly. It will produce the creation of the International Migration Service (IMS) that, in France, will become the Social Service of Assistance for the Emigrants (SSAE) in 1926. During the thirties, the SSAE will widely surpass these assistance’s purposes in proposing to the public authorities the organisation of a social policy linked to the foreign workmanship as well as to family’s reuniting, to the help of refugees and to the bringing home of some foreigners. The advent of the war and German invasion threaten the Service’s existence. Nevertheless, it succeeds preserving its own means of action, and achieves the development of its functions regarding social assistance. It intervenes in the confining camps and manage the assistance funds for the refugees. It works along with the authorities of the Government of Vichy but also with all the relief works, Jewish mostly. The intensification of the persecutions against the Jewish population engages some social workers to surpass the framework of a strict legality. They participate in rescuing actions regarding children, and attend families living in clandestineness. Thus, between legality and clandestine actions, the SSAE tries, until the en war, to reconcile pragmatism and humanism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (483 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 403-414. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004 CHI (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.