Les relations littéraires entre la France et la Perse de 1829 à 1897

par Karim Hayati Ashtiani

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Edgard Pich.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Pour analyser au mieux l'influence de la littérature persane sur la littérature française, après une introduction historique, nous avons examiné un certain nombre de points qui nous paraissaient significatifs : Chap. I, les caractères de la traduction d'Omar Xayyâm par J. B. Nicolas (1867), Chap. II, la présence de la littérature persane dans l'oeuvre poétique de Victor Hugo, Chap. III, le cas Jean Lahor, Chap. IV, le cas Judith Gautier et un aperçu de l'influence de Medjnoun et Leïla sur l'oeuvre de Gobineau et Leconte de Lisle, Chap. V, André Gide et la Perse. Dans les deux appendices qui ont suivi : 1. Nous avons fourni au lecteur une série d'indications sur les auteurs persans qui ont été portés plus ou moins à la connaissance du public français (traductions de leurs oeuvres ; indications sur leurs caractéristiques). Nous trouvons également un résumé de différents genres de la poésie persane. 2. Nous avons établi deux bibliographies développées des relations entre la Perse et la France de 1829 à 1897.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (246 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 113-236

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.