Du prêt entre bibliothèques à la bibliothèque virtuelle : une évolution contrastée des bibliothèques universitaires françaises selon la discipline

par Chérifa Boukacem-Zeghmouri

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean-Michel Salaün.

Soutenue en 2004

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Les services de Prêt entre bibliothèques (PEB) construisent une économie souterraine de circulation de documents scientifiques, organisée par les bibliothèques universitaires (BU). Une analyse de leurs activités sous l'angle du service, par une double approche qualitative et quantitative et sur des périodes significatives (1975-1994 et 1995-1999), constitue la première partie de ce travail qui conclut par la constatation d'un contournement de la bibliothèque par le numérique. La seconde partie revient sur le modèle de la BU traditionnelle pour le confronter à la nouvelle donne numérique. La dynamique du processus de réintermédiation engagé dans les BU se révèle alors dans l'intégration de collections numériques. Pourtant, ce processus analysé sous le prisme des sections universitaires montre que le cheminement vers la BU virtuelle n'est pas homogène. Les conclusions soulignent que la réintermédiation dépend aussi des dynamiques ou des inerties d'appropriation du numérique de chaque domaine ; les différences observées entre les sections Sciences Techniques et Médecine STM et Sciences Humaines et Sociales (SHS) l'illustrent. Le modèle de la bibliothèque virtuelle, encore instable, finira de se dessiner en confrontant l'offre des bibliothèques à la demande des publics chercheurs.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    From inter-lending to the virtual library : A contrasting evolution of French university libraries in accordance with disciplinary


  • Résumé

    Access to scientific information organised by university libraries and relied on Interlibrary-Loan has shaped a hidden economy. Interlibrary loan activities analysis is realised in the services marketing frame. Our analysis relies on both qualitative and quantitative approach and follows two main periods of time, 1975,1994 and 1995-2000. These two periods constitutes the first part of this work and conclude on desintermediation of university libraries by the numerical context. The second part look into traditional university library model to confront it to the numerical context. Growing integration in library collections reveals reintermediation process dynamics engaged in university libraries. Yet, the reintermediation process analysed by universities sections show that the shifting to a virtual library is not homogeneous. The conclusions emphasise that reintermediation depends also on dynamics or inertia of appropriation of electronic resources in every field. It is particularly illustrated by the differences observed between Science Technology and Medicine sections and Humanity and Social Sciences sections. Still unstable, virtual library model will finish his shaping with the confrontation of library services offer and users demand.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 273 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 231-244

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.