Étude in vitro et in vivo du pouvoir immunogène de trois protéines recombinantes d'échinocoques

par Marion Guinet Fraize

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Anne-Françoise Petavy.

Soutenue en 2004

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Exprimées au stade protoscolex des échinocoques, EgA31, EgTrp et FABP1 sont des protéines candidates pour une préparation vaccinale contre Echinococcus granulosus, agent de l'hydatidose, et Echinococcus multilocularis, agent de l'echinococcose alvéolaire. Le but de ce travail a été d'étudier l'immunogénicité de ces protéines recombinantes dans deux modèles : (1) un modèle in vitro développé en alternative à l'expérimentation chez l'hôte définitif qui consiste en un système de co-culture de cellules leucocytaires et entérocytaires humaines. Ce modèle permet une première approche du profil cytokinique Th1/Th2 en réponse à un antigène, (2) un modèle in vivo, la souris BALB/c où les réponses cellulaires et humorales ont été analysées. Globalement, dans les deux modèles, EgA31, utilisée seule ou en association avec l'une et/ou l'autre des protéines recombinantes candidates, génère un forte réponse mixte Th1 et Th2

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 275 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2004/174bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.